Claudio Ranieri
Claudio Ranieri | JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP

Ranieri : "Je veux un meilleur Monaco"

Publié le , modifié le

L'entraîneur de l'AS Monaco Claudio Ranieri, qui récupère tous ses cadres ménagés mercredi à Reims en 16e de finale de la Coupe de la Ligue, souhaite "voir le meilleur Monaco" dimanche à Lille lors de la 12e journée de L1.

Q: Monaco vient de concéder à Reims (1-0) en Coupe de la Ligue sa toute  première défaite depuis le 4 mai, craignez-vous une rupture de dynamique ?
R: "Non ! Si l'on doit s'incliner quelque part, il est sans doute  préférable de le faire en Coupe. Le championnat est la chose la plus importante  pour Monaco, mais nous avons vraiment cherché la qualification avec une équipe  remaniée dans le but de donner du temps de jeu à des joueurs. Sans cette  compétition, certains ne pourront évoluer qu'en CFA en attendant la Coupe de  France. La formation alignée en Champagne a fait un bon match avec beaucoup  d'occasions en seconde période. Maintenant, dimanche, il y aura un gros match  contre un adversaire très costaud. Je veux voir le meilleur Monaco. Quant à la  dynamique, cela se regarde sur deux, trois mois. Je suis prêt à signer de  suite, avec mon sang ou avec de l'encre, pour conserver notre cadence des onze  premières journées. C'est celle pour finir dans les toutes premières places. Je  sais qu'il y aura des jours moins bons".
   
Q: Au-delà des résultats très satisfaisants et d'un mano a mano au sommet  avec le PSG, ressentez-vous un léger fléchissement de Monaco dans ses derniers  matches ?
R: "Monaco-OL (2-1), ce n'était pas un vrai bon match à vos yeux ? Je sais  que pour les médias Monaco et Paris sont identiques. Mais ce n'est pas le cas,  ne serait-ce que parce que nous vivons notre toute première saison ensemble.  Nous devons encore beaucoup travailler, l'équipe s'est bien réglée et sa  maîtrise du jeu est bonne. Mais on prend encore trop de buts de la tête par  manque de concentration, on ne sert pas encore assez vite Falcao par exemple.  Et comme nous venons de le constater, si nous avons l'effectif pour jouer  toutes les compétitions, s'y imposer est encore difficile. Mais la comparaison  permanente avec le PSG me plait car elle me sert à mettre la pression sur mes  joueurs. J'ai parfois peur qu'ils s'endorment".

Q: Le déplacement à Lille chez le troisième de L1 peut être un tournant du  championnat, qu'en attendez-vous ?
R: "Le LOSC, c'est vraiment très costaud. Une belle équipe qui a déjà un  vécu collectif, joue bien au ballon, presse fort et prend très peu de buts. 4  buts en 2 matches en fait. Mais nous y allons pour gagner. C'est notre  philosophie. Avec respect de l'adversaire. A domicile ou en déplacement,  l'objectif est toujours la victoire".

AFP