Zlatan Ibrahimovic
Zlatan Ibrahimovic dans un mauvais jour | MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY

Quatre matches de suspension pour Ibrahimovic

Publié le , modifié le

L'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic a été sanctionné de quatre matches de suspension ferme par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) pour ses insultes à Bordeaux le 15 mars dernier (3-2). Le Marseillais Dimitri Payet a quant à lui écopé de deux matches de suspension.

La LFP n'a donc pas dérogé au règlement, même si "l'accusé" était aussi prestigieux que Zlatan Ibrahimovic.. Le Suédois encourait quatre matches de suspension, il les a eus. Pour rappel, une caméra de Canal+ avait filmé "Ibra" furieux, torse nu dans les entrailles  du stade Chaban-Delmas, en train d'apostropher en anglais le quatrième arbitre, Johan Hamel: "Réveillez-vous! Nous ne jouons pas en amateurs! Passe en retrait,  avec la main! Je n'ai jamais vu ça en 15 ans de carrière!" Puis le buteur tatoué se retourne et lâche "putain de trou du cul !". Il  poursuit en s'avançant vers les vestiaires, devant la caméra: "Je joue depuis  15 ans et je n'ai jamais vu un tel arbitre, dans ce pays de merde ! Ce pays ne  mérite même pas le PSG ! Nous sommes trop bons pour vous tous !"

Ibrahimovic ne manquera aucun gros choc en L1

Le buteur suédois manquera les matches de championnat contre Nice, Lille,  Metz et Nantes. "Ibra", par ailleurs également suspendu pour le quart de finale  aller de la Ligue des champions contre le FC Barcelone, peut néanmoins disputer  la finale de la Coupe de la Ligue samedi contre Bastia puisque la sanction de  ce jeudi ne prend effet qu'à partir du début de la semaine prochaine. Le meneur de jeu de Marseille Dimitri Payet a lui écopé de deux matches de suspension pour son coup de colère à l'issue du  match contre Lyon le 15 mars. L'international français avait crié "on s'est fait niquer! Enculé(s)!" aux  abords du vestiaire des arbitres, furieux que l'arbitre central, Benoît Bastien, n'ait pas validé un but. Payet manquera les matches contre Nantes et Lorient.

"Dans les deux cas, il s'agit de propos grossiers et injurieux à l'endroit  du corps arbitral", a déclaré à la presse Sébastien Deneux, président de la  commission de discipline. La commission de discipline n'a donc pas fait preuve de clémence envers le  buteur du PSG. Le club peut toujours intenter un recours devant la commission d'appel de  la Fédération (FFF). Ibrahimovic ne s'est pas déplacé devant la commission. Il était représenté  par son avocat Me François Klein, et le PSG par Olivier Létang, directeur  sportif adjoint, et Romain Voillemot, responsable juridique du club.

francetv sport @francetvsport