Claude Puel portrait 2013
Claude Puel | AFP

Puel: "On a vraiment fait un gros match"

Publié le , modifié le

L'entraîneur de l'OGC Nice, Claude Puel, a estimé que son équipe avait réussi un de ses matches "les plus aboutis" de la saison, après la victoire face au FC Sochaux, dimanche lors de la 32e journée de Ligue 1.

Q: Avez-vous apprécié le 3-0 net et sans bavure de votre équipe devant  Sochaux, vous qui aviez regretté quelques petites défaillances défensives à  Toulouse (victoire 4-3)?
R: "J'aime qu'on marque des buts sans en prendre (sourire). J'ai pris  beaucoup de plaisir à voir Nice évoluer avec discipline et qualité. Je tiens  d'ailleurs à féliciter mes joueurs pour leur match très plein dans toutes les  composantes du jeu, avec et sans ballon. En première période, cela ne nous a  pas souri. On aurait dû bénéficier d'un avantage sur le but refusé (Cvitanich,  26, ndlr). On est resté dans le coup tout en étant bien au niveau de la qualité  et de la combativité. Il était important de ne pas être frustré par rapport aux  occasions non concrétisées et à des décisions arbitrales contestables en  première période. On a eu un peu de mal à ré-enclencher la machine ensuite,  mais on a su faire la décision. On a laissé peu d'opportunités à Sochaux qui a  défendu avec un gros bloc sa place en Ligue 1. On a su le prendre en défaut en  provoquant et en créant beaucoup".

Q: Quelle est votre satisfaction principale après ce deuxième succès de  rang?
R: "Le groupe a une nouvelle fois montré son homogénéité et a su trouver  des réponses collectives au problème du jour. Tous les joueurs ont fini  fatigués car il y a toujours eu des solutions proposées au porteur du ballon.  Dario Cvitanich a marqué un but qu'il méritait, vu celui qu'on lui avait  annulé. On a vraiment fait un gros match, l'un des plus aboutis de notre  saison".

Q: Revoilà Nice provisoirement quatrième de Ligue 1, devancé par  Saint-Etienne au bénéfice de la différence de buts, à quelques jours du  déplacement chez le leader parisien. Qu'attendez-vous de cette sortie au Parc  des Princes?
R: "Si on a su trouver des solutions devant Sochaux, on sait pertinemment  qu'il faudra en dénicher beaucoup à Paris. Quant au classement, il reste sept  matches. C'est à la fois peu et beaucoup car derrière le PSG, personne ne  lâche".

AFP