Claude Puel
L'entraîneur de l'OGC Nice, Claude Puel | AFP - JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET

Puel : une décision pas "normale"

Publié le , modifié le

L'entraîneur général de l'OGC Nice, Claude Puel, a regretté mardi, lors d'un point presse, que les supporteurs niçois soient encore interdits de stade samedi à Bastia, lors de la 11e journée de Ligue 1, en vertu d'un arrêté de la préfecture de Haute-Corse.

"C'est tout de même malheureux et comme la saison passée, je ne trouve pas cette décision normale. Bastiais et Niçois sont donc condamnés à ne plus suivre  leur équipe pour ces derbys", a déploré Claude Puel. "Ce serait bien de faire quelque chose de constructif et de tenir compte de  l'évolution des gens. Nos supporteurs savent très bien se tenir comme on l'a  encore constaté lors de la venue de Marseille à l'Allianz Riviera (1-0) ou lors de leur déplacement à Toulouse (défaite 1-0) malgré un quiproquo".

Retenus par la police à l'extérieur du Stadium de Toulouse, 200 supporteurs niçois étaient rentrés tardivement et très bruyamment dans l'enceinte, sans observer alors une minute d'applaudissements en la mémoire de Brice Taton, ultra toulousain, mort il y a quatre ans à Belgrade. Le président de l'OGCN Jean-Pierre Rivère déplore également la mesure  interdisant la présence du "douzième homme" à Armand-Cesari. "Nos supporteurs ont été exemplaires ces derniers mois, comme encore  vendredi dernier lors d'un derby chaud. Il faudrait faire évoluer cette situation qui n'est pas acceptable", a-t-il expliqué sur le site internet du  club.