L1 Lyon Puel claude portrait 2010
Claude Puel, l'entraîneur de l'OL | AFP

Puel: "Nous maîtrisons notre destin"

Publié le , modifié le

L'entraîneur de Lyon, Claude Puel, rappelle que Lyon, qui joue à Monaco dimanche pour la dernière journée de Ligue 1, maîtrise son destin dans la lutte pour la 3e place qu'il détient encore avec deux longueurs d'avance sur le PSG, en déplacement à Saint-Etienne. Il espère que l'état d'esprit de ses joueurs sera identique à celui affiché à Brest et Caen, sans vouloir s'étendre sur les incidents avec les supporteurs dont il a été la cible samedi à Gerland.

Dans quel état d'esprit sont vos joueurs avant ce match décisif à Monaco ?
"L'équipe est très concernée et concentrée. Les entraînements ont été bons. L'état d'esprit est positif. La semaine s'est bien passée après les incidents constatés ce week-end. L'important est de rester bien concentré sur le terrain. Nous ne compterons que sur nous-mêmes. Pour le reste, il n'y a pas d'état d'âme particulier par rapport à l'environnement autour du club".

Les joueurs ont-ils encore de la fraîcheur ?
"Je ne sais pas si c'est de la fraîcheur. Qui peut dire qu'il termine la saison en étant frais? Aucune équipe. Il y a de la concentration. Nous sommes proches du dernier coup de gong".

Est-ce que ce match se jouera au mental ?
"L'approche est très importante, comme la lucidité pendant le match et la capacité à rester concentré sur le jeu et non pas sur l'enjeu".

Vous allez jouer à l'extérieur où vous n'êtes pas très performants depuis quelques temps. Qu'en pensez-vous ?
"Nous jouons d'abord un match important en ayant notre destin entre nos mains. Nous sommes bien placés, en position de force et nous le resterons. Cela ne dépend que de nous. Je pense que Saint-Etienne jouera le jeu. Ce sont des professionnels, les joueurs comme l'entraîneur, et puis il y a l'aspect financier qui n'est pas négligeable pour le club par rapport au classement. Si nous livrons le même match qu'à Brest, cela ira. Cela voudra dire que nous avons fait match nul avec un investissement intéressant. Sur nos derniers matches à Brest et contre Caen, j'ai bien aimé l'attitude de mes joueurs".

Souhaitez-vous qu'il y ait des supporteurs lyonnais à Monaco ?
"J'ai envie, bien sûr, de voir des supporteurs lyonnais qui encouragent leur équipe. Il ne faut pas faire d'amalgame avec ce qui s'est passé ce week-end. Il y a un super public à Gerland, mais que certains ne soient pas à la hauteur, c'est autre chose".

Est-ce compliqué pour vous de vous retrouver dans l'obligation d'envoyer Monaco en Ligue 2 ?
"Je fais abstraction de cela. Je suis à l'OL et il faut décrocher cette 3e place. On ne peut pas me reprocher d'avoir une attitude professionnelle. J'essaie de l'être au maximum dans tous mes actes. Ce sera le cas à Monaco. C'est toujours particulier quand je reviens à Monaco, et d'autant plus dans ces conditions".

Ce match conditionne-t-il l'avenir du club et le vôtre en particulier ?
"Ce match conditionne la saison prochaine, savoir si l'on peut jouer la Ligue des champions ou la Ligue Europa. Pour moi, on ne parle pas de mon avenir. Je l'ai toujours dit. Il me reste un an de contrat. Mon intérêt passe après celui du club".

AFP