Zlatan Ibrahimovic PSG
L'attaquant du PSG, Zlatan Ibrahimovic | AFP - KENZO TRIBOUILLARD

PSG: Zlatan Ibrahimovic, l'amour ne dure que trois ans

Publié le , modifié le

Blessé, moins performant, et depuis peu, colérique pour ne pas dire antipathique, Zlatan Ibrahimovic ne vit pas sa plus belle saison au Paris Saint-Germain. Après trois ans à faire vibrer le public de L1, une certaine forme de lassitude se fait ressentir avec le joueur qui reste malgré tout, un élément incontournable du PSG. Cette saison n'est pas la plus agréable de son règne parisien, et il n'est jamais vraiment resté plus que trois saisons au sein d'un même club. Son histoire avec le PSG peut-elle s'arrêter ?

Un Mondial… aux E​tats-Unis

Cette saison 2014-2015 est sans conteste la plus difficile que vit Zlatan Ibrahimovic. Ses déboires ont véritablement débuté en novembre 2013, lorsque la Suède est tombée face au Portugal, lors des matches de barrage pour la Coupe du monde. Privé de Mondial brésilien, Ibrahimovic avait sur le moment tenté de rester imperturbable. "Ce qui est sûr, c'est qu'une Coupe du monde sans moi, c'est une chose que je ne vais pas suivre", avait-il lancé à l'époque. Il passera ses vacances aux Etats-Unis. 

L'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic
L'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic

Sept semaines out

Après s'être ressourcé outre-Atlantique pendant l'événement majeur, le géant suédois a retrouvé la Ligue 1. Mais deux mois seulement après avoir renoué avec la compétition, "Ibra" se blesse au pied lors du match PSG-Lyon (1-1). Souffrant du talon, il ne reviendra sur les terrains que sept semaines plus tard, une période pendant laquelle le PSG va réaliser à quel point il est "Ibra-dépendant". C'est peut-être pour cette raison que les dirigeants parisiens avaient décidé de le prolonger jusqu'en 2016. Mais, depuis son retour, l'homme providentiel du PSG brille moins que par le passé.

Des stats en-dedans

S'il sait mieux que quiconque faire taire les critiques en plantant, par exemple, un doublé contre Bordeaux, l'international suédois ne peut pas nier que cette saison, ses statistiques le mettent moins à l'honneur que par le passé. En 29 matches toutes compétitions confondues, le joueur, qui fêtera ses 34 ans en octobre, affiche une moyenne de 0,69 but par match. Cela reste évidemment très correct, mais si l'on se penche sur les deux saisons précédentes, il est bien moins efficace. A la fin de la saison passée, sa meilleure depuis son arrivée à Paris, l'inimitable N.10 tournait à une exceptionnelle moyenne de 0,89 but par rencontre, soit un total de 41 réalisations en 46 matches (0,76 en 2012-2013). 

Zlatan Ibrahimovic
Zlatan Ibrahimovic

La lassitude

Encensé depuis son arrivée dans la capitale, Zlatan Ibrahimovic a longtemps profité de l'engouement suscité autour de sa personne. Après le terme "Zlataner", quelques titres, et même une statue de cire au Musée Grévin, le natif de Malmö impressionne moins. Comme en amour, une forme de lassitude s'est installée. Après avoir enchaîné les Unes de la presse nationale, la "marque Ibrahimovic" se vend un peu moins. Ses déclarations pas très heureuses, comme celle à Lille après une demi-finale de Coupe de la Ligue où il demande à ses coéquipiers de le suivre sans rien dire aux journalistes, ou la dernière, bien plus problématique, où il traite la France de "pays de merde" vont finir par ternir son image. Même sur le terrain, ses adversaires semblent moins impressionnés. 

L'attaquant du PSG, Zlatan Ibrahimovic
L'attaquant du PSG, Zlatan Ibrahimovic

Son record: trois saisons et un mois

Comme en amour, le cap de la troisième année semble difficile à franchir. L'ancien joueur de Milan, du Barça, de l'Inter, de la Juve, de l'Ajax et de Malmö n'est d'ailleurs resté qu'une seule fois plus de trois ans dans un même club (Malmö). Mais cette exception qui concerne l'Ajax est relative, car il n'a finalement tenu qu'un mois de plus ! Transféré en septembre 2004 à la Juve, Zlatan n'y est resté que deux ans, et a par la suite connu quatre autres clubs. Après l'Inter (de 2006 à 2009), il n'a pu résister aux yeux doux du grand Barça. Mais la relation n'a pas tenu, et il est donc parti pour Milan. Deux saisons plus tard, le très ambitieux PSG l'a à son tour convaincu. En juin prochain, il restera un an de contrat à Ibrahimovic. S'il l'honore, le Suédois ne serait jamais resté aussi longtemps au sein d'un club. Mais en passionné qu'il est, voudra-t-il aller au bout de cette aventure ?

Romain Bonte