PSG : Thiago Silva pas confiant pour Neymar, Emery "optimiste" malgré une "torsion"

PSG : Thiago Silva pas confiant pour Neymar, Emery "optimiste" malgré une "torsion"

Publié le , modifié le

Le capitaine du PSG, Thiago Silva, a estimé dimanche qu'il y avait peu de chances de voir Neymar, sorti sur une civière, affronter l'OM en Coupe de France mercredi, tandis que son entraîneur Unai Emery s'est dit plutôt "optimiste" malgré une "torsion".

"Le premier examen dans le vestiaire a dit que c'était une torsion, on va faire un examen médical pour savoir ce qu'est cette torsion", a expliqué après la victoire du PSG contre l'OM (3-0) l'entraîneur parisien Unai Emery en conférence de presse. "Neymar est plus tranquille et on va attendre cet examen, on va être optimiste". Relancé sur son optimisme quant à la présence de la star brésilienne, sortie sur civière après s'être tordu la cheville à la 80e minute de jeu, le 6 mars face au Real Madrid, Emery a déclaré: "Si je dois dire aujourd'hui soit oui, soit non, je dirais plutôt oui" au fait d'être optimiste.

"C'était impressionnant à voir"    

Auparavant, le compatriote de Neymar, Thiago Silva, s'était montré pessimiste quant à la présence de Neymar à nouveau contre Marseille, cette fois en quart de finale de Coupe de France mercredi. "Il avait la cheville déjà gonflée. Je ne suis pas docteur, mais je ne crois pas qu'il sera disponible mercredi", a expliqué le défenseur brésilien sur Canal+. "Il faut qu'il se repose". "C'est vrai que c'était impressionnant à voir... elle était pas mal gonflée, a confirmé le gardien parisien Alphonse Aréola. Je ne sais pas dans combien de temps il va revenir mais j'espère très vite."

Le numéro 10 parisien a semblé se tordre la cheville tout seul en retombant au sol et a quitté les siens sur civière à la 80e minute, laissant son équipe à dix alors qu'elle menait 3-0. Neymar se tenait le visage en sortant. Si sa blessure s'avérait grave, ce serait un énorme coup dur pour le PSG qui rêve d'une "remontada" contre le Real le 6 mars, après avoir perdu 3-1 à l'aller en Espagne. L'entraîneur olympien Rudi Garcia s'est quant à lui montré plutôt sport en espérant "qu'il n'a pas grand chose". "Les grands joueurs, on préfère les voir sur la pelouse, même si c'est contre nous", a expliqué Garcia.

AFP