Edinson Cavani PSG
Le joueur uruguayen du PSG Edinson Cavani a donné la victoire au PSG | AFP - FRANCK FIFE

PSG : quel attaquant numéro deux derrière Edinson Cavani ?

Publié le , modifié le

Ibrahimovic parti à Manchester United, Paris ne compte plus qu'un attaquant de métier dans son effectif : Edinson Cavani. Mais pour atteindre ses objectifs, le PSG aura besoin d'un second attaquant pour suppléer l'Uruguayen en cas de repos ou de blessure.

Paris sans Ibrahimovic, an I ! La question de la succession du géant suédois à la pointe de l’attaque du Paris Saint-Germain a rapidement été réglée. Edinson Cavani, l’Uruguayen jusque-là relégué sur le banc ou sur un côté du trident offensif, va récupérer le rôle de numéro un. Mais qui remplace le remplaçant ? Cavani passé leader, Paris s’est mis à la recherche d’un nouveau numéro deux. Une quête pas si facile.

Le PSG joue les retardataires

Une tâche compliquée puisque le PSG doit chercher un joueur capable de remplacer parfaitement Edinson Cavani en cas de blessure, mais qui ne réclamera pas une place de titulaire. Il faut donc oublier les mégastars et se tourner plutôt vers des buteurs sûrs mais moins cotés ou des espoirs du ballon rond. Mais le timing du PSG lui complique la tache. Début août, les meilleurs coups potentiels ont déjà été joués. Vincent Janssen, la révélation de l’AZ Alkmaar (22 ans, 32 buts), a déjà signé à Tottenham. Même chose pour Breel Embolo, le jeune Suisse (19 ans) de Bâle parti rejoindre Schalke 04, ou le Nigérian Ahmed Musa (23 ans), qui a posé ses valises à Leicester. Et Arkadiusz Milik (Ajax Amsterdam, 22 ans), le compère de Robert Lewandowski avec la Pologne, devrait s’engager prochainement avec Naples. Kevin Gameiro, étincelant avec Séville depuis trois ans (29 buts la saison dernière), pourrait également être un numéro deux intéressant. Mais il est sur le point de rejoindre l’Atletico Madrid et n’a sûrement pas envie de renouveler son expérience parisienne (2011-2013). Les possibilités sont donc réduites et vont obliger le PSG à tenter un coup ou à sortir le portefeuille.

Des gros noms qui pourraient coûter cher

Parmi les rumeurs autour du club parisien, celle concernant Alexandre Lacazette est une des plus insistantes. L’attaquant de 25 ans, qui sort de deux saisons à plus de 20 buts en Ligue 1, présente de nombreux avantages : joueur français, formé en France, habitué à la Ligue 1, désireux de passer un cap et avec encore une marge de progression. Mais le Lyonnais, au tournant de sa carrière, peut-il s’accommoder d’un rôle de numéro deux ? Et l’Olympique Lyonnais ne souhaite pas s’en séparer, à moins d’une offre au-delà des 50 millions d’euros. Autre piste régulièrement évoquée : le Colombien Carlos Bacca. L’attaquant de l’AC Milan (28 ans) a déjà côtoyé l’entraîneur parisien Unai Emery à Séville et a fait ses preuves comme buteur régulier (20 buts la saison dernière, 28 celle d’avant, 21 la précédente). Le prix serait là aussi élevé mais dans les cordes parisiennes. Le problème est ailleurs : pour recruter Bacca sans dépasser la limite de quatre joueurs extra-communautaires, le PSG devra se séparer d’un de ses quatre Brésiliens (Lucas, Maxwell, Thiago Silva ou David Luiz, Marquinhos possédant un passeport portugais et les Argentins Pastore et Di Maria la nationalité italienne). Thiago Silva intouchable, Maxwell tout juste prolongé et David Luiz recruté à prix d’or l’année dernière, Lucas serait le départ le plus probable si Paris décidait de faire venir Bacca.

Un pari pour Paris

Le PSG pourrait également tenter un pari plus osé, notamment venu d’Espagne ou d’Italie. En Serie A, les polyvalents Mauro Icardi (23 ans, Inter Milan) et Manolo Gabbiadini (24 ans, Naples) pourraient être des alternatives intéressantes. Mais les doutes sont nombreux sur leur capacité à être performant dans une équipe visant le dernier carré de la Ligue des champions. Du côté de la Liga, le Français Cédric Bakambu (25 ans), a inscrit 22 buts avec Villarreal. Paco Alcacer en a lui inscrit 19 avec Valence. Le buteur de 22 ans compte déjà 7 sélections avec l’Espagne, mais il n’a pas été retenu pour l’Euro. Mais la cible du Paris Saint-Germain serait Jesé Rodriguez, l’attaquant du Real Madrid, selon le journal L’Equipe. Avec le retour d’Alvaro Morata au Real, le joueur de 23 ans se retrouve troisième de la hiérarchie des attaquants. Grand espoir du foot espagnol, son éclosion a été freinée par une blessure aux ligaments croisés du genou en mars 2014. Son avenir est flou, et lié en partie à celui de Morata que le Real pourrait revendre dès cet été à Chelsea.

La piste interne

Dernière solution, le Paris Saint-Germain pourrait préférer une solution en interne. Du côté du centre de formation Jean-Kevin Augustin impressionne et sort d’un Euro U19 victorieux accompagné d’un titre de meilleur buteur (6 buts). Un temps de jeu conséquent en équipe première serait bénéfique au joueur de 19 ans mais la marche à franchir semble très haute. Pas sûr que le PSG soit prêt à lui confier la responsabilité de l’attaque en cas de blessure de Cavani. Un prêt serait peut-être plus approprié pour son développement. L’autre possibilité est d’utiliser Hatem Ben Arfa en pointe. Auteur de 17 buts la saison dernière, le joueur de 29 ans a passé énormément de temps dans la surface adverse. Mais il est plus habitué à évoluer derrière un autre attaquant ou sur un côté, afin d’être plus libre et rentrer vers le but d’un dribble astucieux. Plus un pansement en cas d’urgence qu’une véritable solution. A deux semaines de la reprise de la Ligue 1 et à un peu plus d’un mois de la fin du mercato, la quête du complément idéal à Cavani est loin d’être terminée.