PSG OM le choc
Mandanda, Cavani, Verratti et Gignac : quatre joueurs indispensables dans leur équipe, mais qui n'ont pas la même valeur financière sur le marché. | BERTRAND LANGLOIS / AFP, MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY, MIGUEL MEDINA / AFP

PSG-OM, la guerre des chiffres

Publié le , modifié le

Un PSG-OM est toujours particulier, et dépasse le cadre d'une simple rencontre. Le 1er et le 2e du championnat se rencontrent ce dimanche, à 21h00, au Parc des Princes, à l’occasion de la 13e journée de championnat. Mais ces deux équipes se livrent également une guerre des chiffres en dehors du terrain...

Titres de champion : PSG – OM : 0-1

Les Phocéens surclassent pour l’instant les Parisiens en termes de palmarès en Ligue 1. Avec neuf championnats remportés (en 1937, 1948, 1971, 1972. 1989, 1990, 1991, 1992, 2010), ils sont loin devant le club de la capitale, qui n’en compte que quatre (1986, 1994, 2013 et 2014). Mais ce sont quand même ces derniers qui ont remporté les deux dernières éditions, et qui sont actuellement deuxièmes du championnat, à quatre points de… l’OM. Les Marseillais ouvrent quand même le score !

Salaire le plus élevé : PSG – OM : 1-1​

De ce côté-là, Marseille ne peut rivaliser avec les sommes ahurissantes déboursées par Paris pour ses galactiques de joueurs, justement. Un Zlatan à entretenir (15 millions par an), c’est tout de même l’équivalent de plus de quatre Gignac (3.6 millions) en une seule saison. Sans compter les primes très avantageuses, comme les 750 000 euros versés à chaque joueur parisien après leur victoire finale en championnat. Le  PSG revient au score... 

Budget : PSG - OM : 2-1​

Là non plus, il n’y a pas photo. Le budget annuel 2014-2015 du PSG est presque cinq fois plus important que celui de l’OM. Les Parisiens jouent dans la même cour que les grands d’Europe dans ce domaine, puisqu’ils détiennent, avec 490 millions d’euros, le troisième plus gros budget du vieux continent. Derrière le FC Barcelone (509 millions) et le Réal Madrid (520 millions), mais devant des clubs comme Chelsea, Dortmund, Manchester City… De son côté, l’OM avec 105 millions n’en détient  « que » le quatrième de Ligue 1, derrière le PSG, Monaco et l’Olympique Lyonnais. Les Parisiens prennent le large.

Rapport qualité/prix : PSG – OM : 3-1

Tous les Marseillais réunis ne valent pas plus sur le marché actuel qu’un Edison Cavani, acheté 64 millions d'euros. Mais ce bien sont les Phocéens qui sont en tête de la Ligue 1 actuellement, alors que la plus chère recrue faisant partie de l'équipe-type n'est autre que Gignac, arrivé pour la somme de 16 millions d'euros. Léger avantage tout de même pour Paris, qui, malgré sa deuxième place en championnat, est encore invaincu cette saison, que ce soit en Ligue 1 ou en Ligue des Champions.   

Nombre d’abonnés et prix des abonnements : PSG – OM : 4-2

Les supporters parisiens et marseillais font partie des plus fidèles, voire des plus radicaux, de France. Les kops et autres Ultras sont nombreux, et qu’importent les prix des abonnements, ils sont toujours prêts à venir soutenir leurs équipes préférées. Ainsi, ils sont 36 000 à Paris à avoir pris leur abonnement cette saison, contre 31 158 à Marseille. Sauf que chez les Phocéens, pour assister à tous les matches de championnat, on a à payer « seulement » 190 euros. Alors qu’à Paris, il faut débourser au minimum 430 euros. Et pour assister en prime aux matches de Champion’s League et/ou avoir accès à la tribune présidentielle, il faudra sortir le chéquier et débourser 2700 euros. Match nul. 

Maillots vendus : PSG – OM : 4-3​

Si les Parisiens ont le plus d’abonnés, ce sont bien les Marseillais qui portent le plus le maillot de leur club. A la Canebière, pas question de ne pas l’arborer, comme le prouvent les 385 000 maillots vendus cette saison. Mais la vente de ces tuniques dépasse le cadre de Marseille ou Paris. Dans le Nord-Pas-de-Calais comme en Aquitaine, il n’est pas rare de croiser des passionnés vêtus de ces tenues. Mais malgré Ibra, Luiz ou Thiago Silva, il n’y a eu que 335 000 maillots parisiens vendus cette année. Un point de plus pour Marseille. 

Sur les réseaux sociaux : PSG – OM : 5-3

Le PSG mène la danse du côté de Facebook, Twitter, ou encore Instagram… Les Parisiens ont le plus de followers, mais aussi de « J’aime », ou encore d’abonnements. A coup de photos et messages avisés ; le club de la capitale parvient à ameuter les supporters, qui ne viennent pas forcément de France d’ailleurs. Mais les chiffres sont parfois trompeurs… En étudiant les comptes Twitter des deux clubs à l’aide d’un logiciel, on se rend compte que du côté du PSG, un compte follower sur deux est en réalité faux. Et concernant le club phocéen, ce chiffre concerne 70% des abonnés ! Avec ou sans faux-comptes, le PSG reste malgré tout le roi des réseaux sociaux, et prend le large. 

Le PSG sort donc vainqueur de cette guerre des chiffres. Avant le vrai match, sur le terrain, ce dimanche, à 21h.