Bafetimbi Gomis
L'attaquant de l'OL, Bafetimbi Gomis | AFP - CRISTINA QUICLER

PSG, OL, ASSE : succès attendus

Publié le , modifié le

La 8e journée de Ligue 1 débute ce samedi avec le déplacement de l’OM à Lorient (14h). Les Olympiens, et les Parisiens qui reçoivent Toulouse (17h), tenteront de mettre la pression sur Monaco, le leader, qui clôturera la journée dimanche. Autres rencontres à suivre, celle entre Lyon et Lille et celle du fond du tableau qui opposera les deux derniers du classement, Sochaux et Valenciennes.

L’affiche : Lyon-Lille

Il y a encore quelques années, ces deux clubs luttaient pour le titre de champion de France. Mais depuis, les deux équipes sont rentrées dans le rang. Le dernier titre de l’OL date de 2008, celui du LOSC de 2011. Entre perte des cadres et politique de rajeunissement, les deux équipes ont perdu quelques plumes et ont vu l’OM, le PSG puis Monaco grandir, s’enrichir et s’affirmer. Cette saison, les courbes des deux équipes se sont inversées. Après un départ canon (leader après deux journées, 7 buts marqués, 1 seul encaissé), l’OL a flanché suite à son élimination en barrages de C1. Le club rhodanien n’a pris que 4 points lors des 5 dernières journées (3 défaites, 1 victoire, 1 nul).

Dans le Nord, René Girard a connu des hauts et des bas, alternant victoires et défaites. Mais le LOSC, dans la lignée d’un Salomon Kalou qui retrouve son efficacité, reste sur deux succès de rang. Et actuellement, le LOSC est 4e, l’OL 8e. Un nouveau faux-pas pourrait mettre Rémi Garde dans une situation compliquée. Et son équipe avec lui. Méfiance donc, d’autant que lors de sa dernière venue à Gerland, Lille s’était imposée 3 buts à 1.

Les joueurs à suivre : Clément Chantôme et Mathieu Valbuena

Clément Chantôme : La rencontre entre le PSG et Toulouse devrait être particulière pour un joueur, Clément Chantôme. Le milieu de terrain, « Titi » dans l’âme, formé au PSG où il est devenu pro en 2006, revient dans un stade qui l’a vu grandir. S’il n’aura peut-être pas droit aux mêmes honneurs que Mamadou Sakho contre Monaco (Chantôme est en prêt), l’émotion sera forcément forte. "Avec toutes ces années passées dans ce club, cela va forcément me faire un petit pincement. C'est un endroit où j'ai passé la moitié de ma vie et il y aura évidemment de l'émotion" a-t-il assuré. Ce prêt d’un an n’est qu’une parenthèse dans son histoire avec le PSG comme il le déclarait au moment de sa signature dans la ville Rose. "Je reviendrai au PSG l’été prochain. En partant, je me suis donné comme objectif de faire la meilleure saison possible avec Toulouse pour revenir en position de force au PSG. Ce sera à moi de prouver sur le terrain que je peux revenir à Paris pour jouer. Après, on verra la décision des dirigeants du club". Un bon match contre "son" club serait un bon moyen de les convaincre. Le PSG, lui, habitué à voir ses anciens joueurs marqués contre lui, essaiera d'enchaîner un 5e succès en 8 rencontres.

Mathieu Valbuena : "Petit vélo" n’est pas étranger au bon début de saison de l’OM (actuel 3e de L1). Déjà passeur décisif à trois reprises, l’international français n’a pas encore ouvert son compteur but. Dans cette optique le déplacement à Lorient est une bonne nouvelle. En effet, Valbuena a inscrit 3 buts contre les Merlus -sa victime préférée avec Saint-Etienne- et a marqué à chacun des deux derniers déplacements de l’OM en Bretagne. Hasard, les deux rencontres s’étaient déroulés un 27 avril (2012 et 2013). La passe de trois pour Valbuena le 28 septembre ?

Le chiffre : 0

Le nombre de victoires de Sochaux depuis le début de la saison. En sept rencontres, les Sochaliens ont déjà perdu 5 fois et sont bons derniers de L1. La dernière défaite mercredi soir à Guingamp (5-1) a été celle de trop pour Eric Hély qui a préféré jeter l’éponge. Sa démission a été acceptée ce jeudi et un trio sera sur le banc pour cette 8e journée. Omar Daf, Bernard Ginès et Eric Pégorer auront l’objectif de débloquer le compteur succès des Lionceaux qui reçoivent Valenciennes à Bonnal pour la rencontres "des profondeurs". Avec déjà 6 défaites en 7 journées, VA n’a qu’un point d’avance sur Sochaux à la faveur de leur victoire contre Toulouse lors de la 1ère journée. Depuis les hommes de Daniel Sanchez n’ont connu que la défaite. Une prochaine et l’entraîneur nordiste pourrait connaître le même sort qu’Hély.

Les déclas : Galtier s’inquiète, Girard s’insurge

"Nous devons stopper cette spirale. C’est le signal que j’ai lancé aux joueurs : tout le monde peut nous battre mais, en ce moment, nous avons du mal à battre les autres. Cela doit s’arrêter. Sinon, nous irons au devant de gros problèmes parce que le championnat sera très difficile."

Christophe Galtier a tiré la sonnette d’alarme jeudi en conférence de presse. Ses Verts restent sur deux défaites d’affilée (contre Toulouse et Marseille). Un réveil est donc attendu contre Bastia, les Corses, actuellement placés dans la deuxième partie de tableau (14e), qui restent sur une large défaite à Monaco (3-0). Un adversaire à la portée des Verts donc qui n’a plus gagné à Geoffroy-Guichard depuis 19 ans (un succès 2-1 en octobre 94).

"Derrière PSG et Monaco, si je comprends ce que j'entends, on ne va récupérer que des miettes. A part ces deux clubs, le reste est de la merde ou presque. Je ne suis pas de cet avis. Avec 13 points, je suis satisfait de mon équipe qui a encore une marge de progression. C'est bien pour le moral et la confiance".

Avant la rencontre face à Lyon, René Girard défend la L1, sorte de forêt cachée par les deux gros arbres que sont le PSG et l’ASM. Actuellement 4e, les Lillois sont sur une pente ascendante et le déplacement à Lyon est le lieu idéal pour marquer les esprits et conforter sa place dans le groupe de tête.