Neymar (PSG) face à Lyon
Neymar auteur du seul but face à Lyon, ce dimanche | Jeff PACHOUD / AFP

PSG : Neymar est-il pardonné ?

Publié le , modifié le

Sauveur du Paris Saint-Germain lors des deux derniers matchs de Ligue 1, Neymar démarre lentement sa rédemption auprès des supporters parisiens. Alors que le Brésilien entend des injures à son égard depuis le début de saison, la situation semble s’apaiser mais la guéguerre est loin d’être terminée. La star parisienne devra prouver bien plus que de simples performances en championnat. Il faudra répondre présent lors des grands rendez-vous, surtout en Ligue des champions pour éviter le divorce sans retour.

Sifflé, critiqué et insulté, Neymar ne cesse jamais de faire parler de lui. Après un feuilleton interminable sur un possible retour au FC Barcelone et une évocation de remontada, le numéro 10 a reçu un accueil volcanique de la part des parisiens pour la reprise. L'attaquant a d'abord eu droit à une banderole intitulée "Neymar casse-toi" durant PSG-Nîmes, le 11 août dernier. Puis le ton est monté lorsque la tribune Auteuil s'est mise à chanter "Neymar hijo de puta". La guerre ne faisait que commencer. Son retour sur la pelouse du Parc des Princes face à Strasbourg a été tout aussi mouvementé. Sifflements sur sifflements, les plus fervents supporters se sont égosillés la voix pour exprimer leur colère. Imperturbable, "Ney" a fait parler son talent. Malgré les conditions, la star brésilienne sauve son équipe en marquant le seul but de la rencontre à la 87e minute. Et voilà que le joueur reproduit exactement le même scénario face à Lyon une semaine plus tard. Mais est-ce suffisant pour se faire pardonner ? Le "chemin de la rédemption" est encore long selon les supporters de la tribune Auteuil. 

La banderole des membres du CUP : "Neymar casse toi" le 11 août face à Nîmes
La banderole des membres du CUP : "Neymar casse toi" le 11 août face à Nîmes © Twitter
à voir aussi Quelle ambiance pour le retour de Neymar au Parc des Princes ? Quelle ambiance pour le retour de Neymar au Parc des Princes ?

Rendez-vous en Europe

Évoquer le souvenir douloureux d'une élimination directe en Ligue des champions et manifester ses envies de départ étaient les fautes de trop. Neymar en paye désormais le prix. Clément, abonné en tribune Auteuil depuis 4 ans, assiste à tous les matchs du PSG aux côtés du Collectif Ultra Paris (CUP). Pour lui, le pardon est loin d'être donné : "Il sera encore sifflé lors des prochains matchs au Parc je pense. Moins certes, mais ce sera encore pas très accueillant. Il faudra qu'il reste tranquille dans son coin, qu'il fasse de bons matchs, pas forcément marquer des buts mais faire de grosses performances afin que le public puisse de nouveau chanter ses louanges."

Le principal reproche fait au joueur auriverde concerne son amour pour le club, peu démonstratif. Les supporters de la tribune Auteuil critiquent son manque d'implication. Pour Clément, un seul facteur pourra pardonner le numéro 10 : "Il met des buts incroyables mais pour l'instant ce n'est que le championnat. Ce n'est pas là où on l'attend. Les attentes du Paris Saint-Germain sont en Ligue des champions. C'est dans le passage en quart ou en demi-finale qu'on veut le voir à l'oeuvre. La rédemption sera vraiment en marche s'il marque en huitième de finale ou plus. Malheureusement pour lui, il aura toujours cette image du joueur qui n'est pas fan du club." La seule solution pour l'ancien barcelonais : éviter les blessures (deux fois longuement blessé en l'espace de deux saisons) et faire du bon travail sur la scène européenne.

Neymar en Ligue des champions lors du match Belgrade-PSG en décembre 2018.
Neymar en Ligue des champions lors du match Belgrade-PSG en décembre 2018. © FRANCK FIFE / AFP

À moitié pardonné

Cette amertume très présente du côté des ultras parisiens est moins marquée chez les autres supporters. La plupart sont satisfaits d'avoir un joueur de cette envergure et préfèrent en profiter tant qu'il porte le maillot Rouge et Bleu. Raphaël, fervent supporter depuis des années, explique : "Pardonner ou pas pardonner, on lui demande juste d'être présent. Qu'il fasse une saison pleine pour une fois et on sera tous contents de l'avoir eu dans notre effectif s'il nous fait gagner, surtout dans les matchs importants." De son côté, Reda n'a aucune haine contre la pépite brésilienne et affirme même : "L'idéal c'est qu'il reste dans les meilleures dispositions possibles. Parce que c'est un joueur du club, le meilleur joueur du championnat et un des meilleurs joueurs du monde. C'est peut-être sa dernière année donc autant en profiter et faire en sorte qu'il fasse gagner des trophées au club."

Par ailleurs, le supporter parisien ne conçoit pas les insultes de certains ultras envers l'attaquant : "Ils ont voulu marquer le coup, maintenant il faut réfléchir un peu. On ne met pas en opposition deux joueurs d'un même club qui évolue ensemble par exemple. Chanter Cavani quand Neymar marque ça ne fait qu'attiser une haine entre les deux, je ne vois pas à quoi ça sert." Même son de cloche pour Piotr et Rudy. Ces deux fans incontestés du PSG estiment que le divorce s'est assez éternisé : "Ça ne va pas durer. Encore quelques semaines, trois jolies photos sur les réseaux sociaux et ce sera oublié." annonce Piotr. Encore dans la ligne de mire de certains supporters, Neymar a déjà fait un pas vers la rédemption en regagnant le cœur du grand public.