Le joueur du PSG, Jesé
Jesé sous le maillot du PSG, bientôt de l'histoire ancienne | DPPI - STEPHANE ALLAMAN

PSG-Nantes : envol programmé pour Jesé?

Publié le , modifié le

Depuis trois mois qu'il est au Paris SG, Jesé Rodriguez, longtemps comparé en Espagne à son ancien coéquipier Cristiano Ronaldo, n'a joué que 209 minutes. Et s'il profitait de l'orgie de matches qui attend le club de Ligue 1 avant la trêve hivernale pour se distinguer?

Dix rencontres en cinq semaines: le PSG, qui entame ce marathon dès samedi contre Nantes lors de la 13e journée de L1, va jouer deux fois par semaine avant Noël. L'entraîneur Unai Emery, qui aura de grosses affiches à négocier, dont un déplacement crucial à Arsenal dès mercredi en Ligue des Champions, va donc devoir mettre en place une rotation plus importante que celle en vigueur avant la trêve internationale. C'est une chance à saisir pour l'Espagnol Jesé, qui a quitté le Real Madrid parce que barré par l'indéboulonnable BBC (Gareth Bale, Karim Benzema, Cristiano Ronaldo), mais n'a pour le moment guère plus à se mettre sous la dent depuis son transfert au PSG.

"Il doit s'adapter au club"

Arrivé le 8 août à Paris contre une indemnité de 25 millions d'euros, le natif des Canaries n'a disputé que 198 minutes de championnat (une titularisation en six matches) et 11 de Ligue des Champions (en deux sorties). Il n'est impliqué que sur un but, celui de Layvin Kurzawa lors de la 1re journée à Bastia. Le latéral avait catapulté dans le but corse un tir de Jesé contré par le gardien adverse. "Il doit encore s'adapter au club, faire en sorte de gagner le respect de tous et d'être en symbiose avec tout le monde dans le vestiaire", a temporisé son entraîneur Unai Emery, dans une interview à la radio espagnole Cadena SER. Il est dans "une phase positive qui, en mettant de côté l'extra-sportif, va lui permettre d'aider l'équipe pour ensuite développer son potentiel". L'intégration parisienne du joueur de 23 ans, formé par le Real, dépend encore de son apprentissage du Français, dans lequel il est beaucoup moins avancé que son coach. Elle n'a pas été facilitée non plus par une opération de l'appendicite, moins d'une semaine après son arrivée en France, juste après le match à Bastia. Absent près d'un mois, Jese avait été titularisé début septembre contre Saint-Etienne mais, manquant visiblement de rythme, il n'avait pas convaincu. Des débuts ratés qui n'inquiètent pas son entourage, où l'on assure avoir "pleine confiance en son jeu et dans sa réussite au PSG, parce que c'est un grand footballeur, très talentueux".

Concurrence XXL

"Il fait partie de l'équipe et aura le temps de jeu que l'entraîneur lui donnera", commente-t-on encore auprès de l'AFP de même source. "Il sait qu'il y a de grands joueurs dans l'équipe." Notamment dans sa position préférentielle, sur l'aile gauche, où peuvent évoluer Angel Di Maria, Lucas Moura, Hatem Ben Arfa, voire Javier Pastore. A-t-il les armes pour s'imposer malgré cette concurrence XXL? Jesé a en tout cas toujours suscité beaucoup d'espoir en Espagne, après avoir terminé meilleur buteur de l'Euro des moins de 19 ans en 2012, remporté par la 'Rojita'. Il avait inscrit le but vainqueur en finale. Sa puissance, son explosivité et sa capacité de dribbles, sa faculté à déborder sur le côté gauche pour "rentrer" sur son bon pied, le droit... L'Espagnol au physique musculeux et au caractère affirmé, rappelait aux suiveurs du club madrilène son illustre équipier, le Portugais 'CR7'. Mais son ascension a été stoppée net en mars 2014, par une grave blessure en Ligue des Champions contre Schalke, qui l'a tenu éloigné des terrains pendant neuf mois. Il a compensé avec une carrière musicale sous le pseudonyme de Jay-M - que son entourage qualifie de simple "hobby" -, mais doit maintenant renouer le fil de sa progression. Y parviendra-t-il dès décembre?

AFP