Ranieri et Emery
Ranieri et Emery | Francetvsport et AFP

PSG - Nantes : duel d'entraîneurs et opposition de style

Publié le , modifié le

Au delà de l'enjeu du classement, la rencontre entre le Paris Saint-Germain et le FC Nantes ce samedi, vaudra aussi pour l'alléchant duel tactique opposant l'Italien Claudio Ranieri à l'Espagnol Unai Emery. Deux des entraîneurs au plus beau palmarès de notre championnat, mais surtout deux philosophies de jeu complètement différentes.

Si la rigueur dans le travail est l'une des caractéristiques qu'ils ont en commun, l'ancien entraîneur de Leicester (2015-2017) et son homologue du Paris Saint-Germain ont des styles totalement opposés. Là où Unai Emery prône un jeu basé sur le pressing et la possession dans le camp adverse, Ranieri s'appuie avant tout sur une bonne assise défensive.  

Ranieri : "Il ne faudra pas un bus mais deux bus contre Paris"

"Pour réussir un truc à Paris, il ne faudra pas un bus, mais deux bus car je suis Italien", Claudio Ranieri a très vite annoncé la couleur en conférence de presse.  Les Canaris, cinquièmes à deux points du podium, auront-ils mieux à proposer qu’un bon vieux "catenaccio" ? Difficile à dire car c’est d’abord grâce à leur solidité qu’ils ont construit leur bon début de saison.

Avec 9 buts encaissés, la Maison jaune possède effectivement la troisième meilleure défense du championnat tandis qu’elle galère offensivement, avec la quinzième attaque (11 buts). "Don Claudio" a donc beau esquissé son sourire habituel en faisant cette déclaration, il est sans doute sérieux sur sa stratégie. D'autant plus que face au PSG, le FC Nantes reste sur 11 défaites consécutives en Ligue 1. 

Emery : "Claudio Ranieri a fait une équipe très difficile à battre"

Côté parisien tout va bien. Le club de la capitale est invaincu cette saison en Ligue 1, et a pris 10 points sur 12 lors des quatre dernières journées de championnat. Hormis le nul lors du classique au Vélodrome (2-2), l'équipe d'Unai Emery mène la danse en championnat, et possède l'attaque la plus prolifique du moment. En associant les deux joueurs les plus chers de l'histoire, Neymar et Mbappé à Cavani, Paris s'est assuré une attaque de rêve.

Les Parisiens ont marqué 58 buts (39 en championnat, 19 en C1) depuis le début de la saison. Meilleur total européen devant Manchester City (52 buts) et Naples (43 buts). Et à part l'absence de Thiago Motta, touché au genou droit, et absent jusqu'en fin d'année, la trêve internationale n'a pas fait de dégâts dans l'effectif parisien. L'entraîneur basque dispose donc d'un effectif au complet mais préfère faire preuve de prudence à l'heure d'affronter un entraîneur qu'il respecte. "Claudio Ranieri a fait une équipe très difficile à battre", a t-il déclaré en conférence de presse. 

Malgré ce respect réciproque, les deux entraîneurs devront toutefois confirmer leur bon début de saison. Et ce, dès ce samedi au Parc des Princes.

Alexis Ibohn @AlexisIbohn