Lors de Monaco-PSG (0-3), le 30 août 2015, à Louis-II.
Lors de Monaco-PSG (0-3), le 30 août 2015, à Louis-II. | AFP

PSG-Monaco : ne comptez pas sur le champion de France pour se relâcher

Publié le , modifié le

Déjà sacré champion de France pour la quatrième saison d'affilée, Paris reçoit son dauphin monégasque dimanche soir (21h00), en clôture de la 31e journée de Ligue 1. Un match que l'équipe de Laurent Blanc pourrait prendre par-dessus la jambe ? Pas du tout. L'ASM sait qu'au Parc des Princes, elle sera au pied d'une montagne.

Le titre est déjà en poche. La trêve internationale approche. Et le quart de finale aller de Ligue des champions, face à Manchester City, n'aura lieu que le 6 avril. Dans ce contexte, la réception de Monaco dimanche soir, en clôture de la 31e journée de Ligue 1, n'a rien d'une priorité pour le PSG. A un détail près : les Parisiens entendent bien célébrer, devant le public, le sacre décroché le week-end dernier, à Troyes (0-9).

Accessoirement, l'équipe de Laurent Blanc chasse toujours quelques records. Comme celui de préserver son invincibilité à domicile, qui dure depuis 34 matches en Championnat. Autant dire que le PSG de Zlatan Ibrahimovic - 27 buts et 11 passes décisives au compteur - ne fera pas de cadeaux face à son dauphin. "Je ne m'attends pas du tout à ce que le PSG soit démobilisé contre nous", a déjà prévenu Leonardo Jardim, l'entraîneur monégasque. Surtout que Paris devrait enregistrer les retours de Thiago Motta et de Blaise Matuidi au milieu.

Jardim : "Le PSG est au niveau du Barça, du Real et du Bayern"

Difficile, dès lors, d'imaginer Monaco faire le plein dans la capitale, chez "un PSG monstrueux", dixit Danijel Subasic. "L'une des quatre meilleures équipes d'Europe, au niveau du Barça, du Real et du Bayern", insiste Jardim. Surtout que le club de la Principauté, balayé à l'aller (0-3), n'a engrangé que 7 points en 5 matches. Et n'a plus gagné en déplacement depuis deux mois, à Lorient (0-2).

Comme si ça ne suffisait pas, l'ASM sera privée de son maître à jouer, Joao Moutinho, éloigné des terrains pendant un mois. Son absence s'ajoute à celles de Bernardo Silva, Coentrao, Traoré et Pasalic. Bref, c'est sur la pointe des pieds que Monaco ira défendre une deuxième place contestée. "On dit que nous ne méritons pas d’êtres deuxièmes. Pas de problème, dédramatise Subasic. J’aime quand tout le monde est contre nous."