Tuchel

PSG : Mercato, Rabiot et Verratti... ce qu'il faut retenir de la conférence de presse de Tuchel

Publié le , modifié le

L’entraîneur du Paris Saint-Germain a évoqué trois points principaux de la saison du club, ce samedi en conférence de presse. A la veille de défier Lyon, les esprits sont tournés vers le léger mercato hivernal et surtout la Ligue des Champions.

"Pas complètement satisfait" du mercato, mais pas "en colère" 

Thomas Tuchel a assuré qu'il n'était "pas complètement satisfait" par le mercato d'hiver, et l'arrivée d'un seul renfort sur les deux qu'il demandait (Paredes), mais sans être "en colère" contre sa direction. "Si je suis satisfait complètement ? Non, c'est clair. Je sais que c'est super compliqué de recruter en hiver. On doit accepter. Le plus important pour un entraîneur, c'est de se concentrer sur les choses possibles", a expliqué l'entraîneur du PSG , à la veille du choc de Ligue 1 à Lyon. Avant de poursuivre :  "En colère? Non, non. Le mercato d'hiver est super compliqué. Qui veut perdre un joueur? Qui veut donner un joueur? Personne. Il y a très peu de possibilités lors du mercato d'hiver. C'est toujours le défi de composer une équipe durant l'été. Ce n'est pas le moment durant l'hiver", a-t-il précisé. "Si tu dois faire beaucoup de choses en hiver, il y a de grandes possibilités d'être déçu ou pas satisfait", a encore prolongé Tuchel.

L'Allemand avait réclamé avant Noël un "deuxième Verratti et un deuxième Marquinhos" pour renforcer son milieu défensif. Il n'a été suivi qu'à moitié, avec l'arrivée contre 47 millions d'euros de l'Argentin Leandro Paredes. Longtemps espéré, Idrissa Gueye est lui resté à Everton. "Si tu demandes si je suis satisfait avec Paredes? Je dis clairement oui. Je crois vraiment qu'il peut être un joueur très important pour nous. Il a la qualité et la personnalité pour jouer au PSG."

Pas de demande de réintégration de Rabiot

Alors que les rumeurs se faisaient insistantes à propos d'un retour d'Adrien Rabiot dans le groupe, Tuchel a réfuté. "Je n'ai pas demandé ça. La situation est la même qu'en novembre. Le club a décidé de suspendre Adrien. Comme je l'ai dit, je peux comprendre le club et j'accepte cette décision. C'est la même situation maintenant, rien n'a changé", a affirmé le technicien.

Rabiot est mis à l'écart par la direction après l'échec des négociations sur sa prolongation de contrat. Sa réintégration se posait en interne par rapport à la blessure de Verratti et l'unique arrivée de Paredes. Les solutions à ce poste sont limitées, et le coach doit utiliser des joueurs à contre-emploi, comme les défenseurs Marquinhos et Dani Alves.

Verratti de retour lundi, Paredes encore juste

Si le mercato n'a pas été abondant pour le PSG, le club va enregistrer le retour de Marco Verratti,  victime d'une entorse à la cheville gauche et qui doit reprendre l'entraînement lundi. "Neymar, Marco et Layvin Kurzawa sont blessés et ne pourront pas faire le voyage à Lyon. Pour Marco et Layvin, lundi, on pense qu'ils peuvent faire l'entraînement avec nous. C'est l'objectif", a certifié Thomas Tuchel.

En revanche, l'ancien coach de Dortmund devra encore un peu patienter pour utiliser sur la totalité d'un match Leandro Paredes. N'ayant plus joué en compétition depuis début décembre, l'Argentin est encore trop juste physiquement, selon Tuchel. "Il est avec nous demain (dimanche, à Lyon) s'il fait un entraînement normal. Mais je pense qu'il est peut-être encore trop tôt pour le faire débuter".

Avec AFP.

France tv sport francetvsport