Zlatan Ibrahimovic
Les Parisiens entourent Zlatan Ibrahimovic, auteur d'un doublé contre Lorient | REUTERS/Gonzalo Fuentes

PSG-Lorient : Paris sauvé par un triplé d'Ibrahimovic

Publié le , modifié le

Malmené par le FC Lorient, le Paris Saint-Germain a haussé le ton en fin de rencontre pour venir à bout des Merlus (3-1) ce vendredi au Parc des Princes, en ouverture de la 30e journée de Ligue 1. A la faveur d'un triplé de Zlatan Ibrahimovic, dont deux penalties, le club de la capitale reprend provisoirement les commandes du Championnat.

Cinq jours après avoir défrayé la chronique pour des propos injurieux à l'issue de la défaite (2-3) contre Bordeaux, Zlatan Ibrahimovic refait parler de lui ce dimanche... mais de bien meilleure manière. L'attaquant suédois a porté ce vendredi un PSG à réaction en inscrivant un triplé pour battre Lorient (3-1), qui pensait avoir fait le plus dur en égalisant par l'intermédiaire de Jordan Ayew (67e). "Ibra" a inscrit deux penalties (4e, 82e) avant de porter le coup de grâce dans le temps additionnel (90e+1). 

Paris peut remercier Ibrahimovic car s'ils n'ont pas manqué d'occasions, ils ont en revanche failli être trahi par leur manque de réalisme. Ezequiel Lavezzi a eu plusieurs fois l'opportunité de doubler la marque, après l'ouverture du score très rapide de Zlatan sur un premier penalty, mais l'Uruguayen a toujours faili dans le dernier geste.

Ayew passe tout près d'un doublé

Après l'égalisation de Jordan Ayew d'une jolie frappe, les Merlus auraient même pu s'envoler si Marco Verrati n'avait pas repoussé sur sa ligne une volée du buteur lorientais. Face à des visiteurs fatigués, Ibrahimovic n'a eu plus qu'à boucler l'affaire d'un nouveau penalty, plus discutable que le premier, puis d'un face-à-face remporté face au portier Benjamin Lecomte. Ce dernier avait bien réalisé une sublime parade face à Pastore (73e), mais il n'avait fait que repousser l'échéance. C'est tout logiquement que le Suédois termine le match avec un nouveau triplé : il a échauffé la froidure francilienne d'un festival de  gestes techniques, de passes improbables et de gri-gris soyeux, même si certains étaient peut-être de trop (comme ce coup de foulard en début de rencontre pour un centre... sur le gardien).

Grâce à ce succès, le PSG repasse provisoirement devant Lyon (59 points, contre 58 pour le club rhodanien) et prend cinq longueurs d'avance sur Marseille. Les deux autres candidats au titre n'auront pas le droit à l'erreur ce weekend (l'OL face à Nice, samedi, et l'OM à Lens, dimanche). 

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer