PSG-Lille, dernier choc de l'année

PSG-Lille, dernier choc de l'année

Publié le , modifié le

La 18e journée du championnat offre un match excitant entre l'équipe de la capitale et le champion de France en titre. Le Losc, quasiment au complet, peut doubler Paris en cas de succès au Parc des Princes, qui devrait être comble pour cette affiche qui verra Menez effectuer son retour. Les deux autres rencontres de dimanche opposent Ajaccio à Rennes et Bordeaux à Sochaux. Pour les Corses, la défaite est interdite.

Entre deux candidats au titre, le duel s'annonce toujours intéressant. Mais entre deux formations réputées pour jouer au ballon et marquer des buts, ça promet vraiment. Parisiens et Nordistes étaient déjà les deux équipes qui proposaient le plus beau football la saison passée, et cela reste le cas cette saison même si Montpellier n'est pas à exclure. Longtemps, Lille fût la "bête noire" du Paris-Saint-Germain, s'imposant sans coup férir à Grimonprez-Joris et venant souvent piéger son rival dans son antre de la Porte d'Auteuil. C'est moins le cas depuis les années 90 et le bilan au Parc tourne nettement en faveur du PSG. Les deux équipes possèdent quelques artistes et probablement les deux joueurs les plus doués de Ligue 1, le Belge Eden Hazard et l'Argentin Javier Pastore (même si le second reste un intermittent du spectacle). 

Garcia encense Paris

L'entraîneur de Lille, Rudi Garcia, a pourtant souligné que le match ne pouvait se résumer au seul duel Pastore-Hazard. "Il y a tellement de joueurs à surveiller sur la pelouse, pour eux comme pour nous, qu'on ne peut pas réduire le match à ces deux joueurs-là. Mais ce qui est intéressant avec la nouvelle version du PSG, c'est que cela permet de voir de grands joueurs étrangers dans le Championnat de France. On parle de Tevez, on parle de Beckham... Ils ont recruté Pastore. Avouez que pour le spectacle et la Ligue 1, c'est très bien. S'il pouvait même y avoir d'autres clubs avec autant de moyens dans le Championnat de France, je pense que cela serait très bien."

Une manière d'apaiser les esprits avant une rencontre importante à défaut d'être décisive comme celle de mai dernier –où Lille avait officiellement été sacré grâce à un match nul (2-2). "Les relations avec Antoine (Kombouaré) sont bonnes. Par contre il s'est fait expulser lors du dernier match contre le PSG. C'était le match du titre pour nous et eux je pense qu'ils jouaient aussi une qualification en Ligue des champions, donc c'est normal qu'il y ait de la tension, sur le terrain et autour du terrain. Ca peut arriver mais c'est tout. Il faut demander à Antoine pourquoi il était énervé ce jour-là."

Le PSG comme contre Lyon ?

Dans un contexte pesant, entre une élimination en Europa Ligue mercredi et les rumeurs persistantes autour du siège d'entraîneur, les Parisiens tentent de faire abstraction de ces perturbations pour se concentrer sur le terrain. Un revers parisien, alors que Kombouaré dispose de la totalité de son effectif, donnerait forcément des arguments pour un changement d'entraîneur, surtout s'il laisse s'échapper Montpellier en tête. Le PSG avait réussi ses deux premiers gros tests de la saison, avec des victoires à Montpellier (3-0) et contre Lyon (2-0), avant de s'écrouler à Marseille (3-0). La venue du champion de France s'apparente comme un dernier défi en 2011. D'autant que les Lillois restent sur trois succès consécutifs…

Grégory Jouin @GregoryJouin