romain thomas angers
Romain Thomas, le défenseur du SCO Angers. | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

PSG-Angers : le SCO a des raisons d'y croire

Publié le , modifié le

Le Paris Saint-Germain accueille Angers samedi à 17h pour la 22e journée de Ligue 1. Les Parisiens, toujours invaincus en Ligue 1, tournent au ralenti depuis la fin de la trêve hivernale. Angers, malgré les départs et les absences, a l'occasion de faire un superbe coup, à l'image de leur saison-surprise.

Le Paris Saint-Germain reçoit Angers samedi à 17h pour la 22e journée du championnat de France. Le SCO, troisième de Ligue 1, est l’équipe-surprise de la saison. Malgré des départs cet hiver, les promus peuvent espérer faire un coup face au PSG.

Paris au ralenti

Depuis la fin de la trêve hivernale, Paris traîne les pieds. Avec 21 points d’avance sur le deuxième du championnat, Monaco, le titre est déjà dans la poche. Le PSG continue d’enchaîner les victoires mais frôle la limite à chaque fois:
 

Les Parisiens sont obnubilés par la confrontation avec Chelsea en Ligue des champions (16 février). Ils jouent à l’économie et cela se ressent.

Se souvenir du match aller

Une seule équipe a réussi à tenir en échec le PSG sur les 15 derniers matches. Entre les 14 victoires parisiennes, un nul. Un 0-0 le 1er décembre contre… Angers. Le SCO aurait même pu infliger au PSG sa première défaite en Ligue 1 avec une gestion plus intelligente des contres. Depuis, l’hiver est passé et Angers a perdu Ludovic Butelle, son gardien parti en Belgique, et l’attaquant Abdoul Razzagui Camara, qui a signé à Derby County en Angleterre. Cheikh N’Doye, le milieu de terrain aux six poumons et trois cœurs, est toujours là malgré plusieurs rumeurs de départ. Mais sa participation au match de samedi est remise en cause après un mauvais coup reçu à l’entraînement. Stéphane Moulin, l’entraîneur angevin, devra d’ailleurs faire face à un milieu dépeuplé. Romain Saiss est lui aussi incertain alors que Thomas Mangani est d’ores et déjà forfait. Mais ces difficultés n’entament pas la combativité angevine, base de leur succès cette saison. Après avoir fait tomber Marseille (2-1) et Lyon (2-0), le SCO rêve d’accrocher un troisième « gros » à son tableau de chasse. Et c’est peut-être le moment idéal.

Lire aussi : Angers SCO, le club des cinq

La 22e journée de L1 en un coup d'oeil
La 22e journée de L1 en un coup d'oeil