Areola
Alphonse Areola a coûté un but en fin de match à son équipe face à Lille. | THOMAS SAMSON / AFP

PSG : Alphonse Areola en plein doute

Publié le , modifié le

Inefficace pendant le mois de décembre, Alphonse Areola avait perdu sa place de titulaire. De retour dans les buts du Paris Saint Germain avec la blessure de Kevin Trapp, le gardien de 23 ans a encore inquiété mardi soir contre Lille : son erreur a failli coûter la victoire aux Parisiens. Alors que le match le plus important de la saison face au FC Barcelone se profile, le gardien français n'a toujours pas rassuré, loin de là.

Il est rare de voir un joueur si mal en point après une victoire. Mardi soir, c’est un membre du staff qui a du pousser Alphonse Areola à rejoindre célébrer avec ses coéquipiers devant leurs supporters. Ses coéquipiers se sont ensuite employés à entourer le gardien, pour lui remonter le moral. Il faut dire que sa bourde aurait pu coûter très cher dans la course au titre.

A la 86e minute, alors que le PSG menait 1-0 face à une équipe de Lille bien inoffensive, le portier a raté son crochet, s’est fait subtiliser le ballon par Bauthéac avant que De Préville n’égalise. Une erreur de débutant qui aurait pu être fatale sans le but décisif de Lucas à la 90e minute, qui a offert la victoire au PSG.

Une hiérarchie chamboulée

Depuis le début de la saison, Alphonse Areola a connu les montagnes russes. Il a débuté sur le banc derrière Kevin Trapp avant de lui passer devant dans la hiérarchie des gardiens au bout de quelques matchs. Le mois de décembre a ensuite été très difficile pour lui. En perte de confiance, il a été inefficace dans les cages, avec une série de 9 buts encaissés pour 10 tirs cadrés subis. De quoi pousser Unai Emery a changer son fusil d’épaule en réinstallant Kevin Trapp dans les buts. Blessé depuis la fin janvier aux ischios-jambiers, l’Allemand a laissé une nouvelle chance au Français de prouver sa valeur, mais force est de constater qu’il n’a pas su saisir sa chance.

Pour éviter d’accabler son jeune gardien qui traverse une crise de confiance, le technicien espagnol s’est voulu rassurant : ”Si l'arbitre avait sifflé la faute, il n'y aurait pas eu de problèmes”. Mais à une semaine du choc contre Barcelone en Ligue des Champions, Unai Emery espère bien un retour de Kevin Trapp. Le technicien a décidé de faire jouer la concurrence cette saison, et dispose désormais d’éléments de comparaisons… Si Areola a joué plus souvent que Trapp en Ligue 1 (15 matchs contre 10), il a encaissé bien plus de buts. En moyenne, le Français encaisse près d’un but par match contre 0,4 pour l’Allemand.

Trapp de retour vendredi ?

Le jeune gardien (23 ans) doit aussi tenir mentalement. Sous le feu des critiques depuis son mois de décembre inefficace, Areola doit lutter pour garder son niveau de concentration. On a vu contre Lille qu’il restait encore du travail à faire dans ce domaine. Le portier est soutenu par un vestiaire qui fait bloc autour de lui, à l’image de Blaise Matuidi après le match : “Il ne faut pas oublier que c'est un jeune joueur, on fait tous des erreurs, on en a tous fait et il faut apprendre de ça, vite oublier et passer à la suite.” Il lui reste désormais à retrouver le niveau qui a fait de lui l’un des grands espoirs français au poste de gardien. Kevin Trapp, lui, devrait faire son retour dans le groupe parisien pour le match contre Bordeaux vendredi.