Al-Khelaïfi Cavani PSG
Nasser Al-Khelaïfi n'a pas l'intention de laisser partir Edinson Cavani. | FRANCK FIFE / AFP

PSG: Al-Khelaïfi ferme sur le cas Cavani

Publié le , modifié le

Mal à l'aise au PSG, club qu'il n'a pourtant rejoint que l'été dernier Edinson Cavani est annoncé sur le départ. Nasser Al-Khelaïfi, qui a déjà repoussé cette éventualité à de multiples reprises, est de nouveau monté au front pour défendre les intérêts de Paris. Il a ainsi expliqué qu'une vente de l'Uruguayen ne cadrerait pas avec le projet du club.

Nasser Al-Khelaïfi sait afficher une certaine fermeté. Depuis qu'Edinson Cavani a rendu public son mal-être, la thèse d'un départ ne cesse d'être alimentée malgré les démentis répétés du PSG. Les pistes ne manqueraient d'ailleurs pas pour l'Uruguayen, qui a été annoncé à Chelsea, Manchester United ou encore au Real Madrid. Invité à s'exprimer à ce sujet, le président Al-Khelaïfi a expliqué comprendre l'Uruguayen, même s'il laisse le dernier mot à Laurent Blanc. "Ce n'est pas un joueur à problèmes. Il n'est peut-être pas content de son positionnement, mais il est très content à Paris, a-t-il déclaré dans Le Parisien. Il se donne à fond, célèbre chacun de ses buts. Il veut jouer attaquant axial. C'est l'entraîneur qui décide, pas le joueur. Peut-être que le coach va changer le système la saison prochaine."

Désireux de mener à bien ce projet construit sur-mesure, le président du PSG a clairement fait part de ses intentions concernant Cavani : "Il ne partira pas. Notre projet se fonde sur le long terme. On ne prend pas un joueur une saison pour le revendre celle d'après. Ce n'est absolument pas notre stratégie." 

"On achètera qui on veut"

Interrogé dans la foulée sur les limites imposées par l'UEFA au PSG dans le cadre du fair-play financier, Nasser Al-Khelaïfi a livré un message fort voué à donner le ton du prochain mercato. "On achètera les joueurs que l'on veut, a-t-il ajouté. On a déjà une grande équipe. Il n'y a pas de besoins énormes. Je vais rencontrer Laurent Blanc en début de semaine pour en discuter, même si on l'a déjà fait. Avec lui, on a établi quelques profils de stars qui nous intéressent. Personne ne nous arrêtera, je vous le redis. On achètera qui on veut. Comment ? C'est notre affaire." La période estivale promet d'être agitée...