Presnel Kimpembe, le défenseur du PSG
Le jeune défenseur central du PSG, Presnel Kimpembe | DPPI - STEPHANE ALLAMAN

Presnel Kimpembe, une revalorisation de contrat qui traîne

Publié le , modifié le

En marge de la récéption des Girondins de Bordeaux pour cette 8e journée de Ligue 1, le PSG doit gérer le cas du jeune défenseur central Presnel Kimpembe, non convoqué pour la rencontre au Parc des Princes. Il attend toujours sa prolongation de contrat.

Décidément, le PSG a le chic pour s'inventer des problèmes ces derniers temps. Après les cas Hatem Ben Arfa, qui a fait son retour dans le groupe pour la réception des Girondins ce samedi, ou Angel Di Maria, toujours à la recherche de son meilleur niveau, ou encore des résultats et de la manière guère convaincants, apparaît le soucis Presnel Kimpembe. A 21 ans - il les a eus le 13 août dernier - le défenseur central s'est fait une place privilégiée dans la rotation au sein de la charnière.

Place accrue après le départ de David Luiz le 31 août dernier. Depuis le début de la saison, il a joué sept matches (6 en championnat et le Trophée des champions), tous en tant que titulaire. Il est le troisième homme derrière le duo Marquinhos-Thiago Silva. Mais ce samedi, le troisième homme n'a pas été convoqué pour la rencontre face à Bordeaux. Un choix étrange puisque Unaï Emery se prive du seul défenseur central remplaçant dont il dispose et laisse Maxwell, seul défenseur de métier sur le banc.

C'est dans ce contexte que Kimpembe a demandé à rencontrer son président Nasser Al-Khelaïfi, annonce L'Equipe dans son édition du jour. Au menu de ce futur entretien, sûrement la prolongation de contrat du joueur qui est au point mort. Malgré plusieurs rendez-vous avec le directeur sportif Patrick Kluivert, les "discussions n'avancent pas ou peu", selon le quotidien. Sous contrat jusqu'en 2018, le joueur a été notamment sollicité par Chelsea et aimerait sans doute connaître les intentions de son club formateur à son égard. Pas sûr que le choix d'Emery de se priver de lui pour la réception de Bordeaux l'aide à y voir plus clair.

Benoit Jourdain @BenJourd1