Brandao, Cohade, Tabanou, Brison, Saint-Etienne
Brandao, Cohade, Tabanou et Brison fêtent un but stéphanois | PHILIPPE DESMAZES / AFP

Présentation de la Ligue 1 : Saint-Etienne

Publié le , modifié le

A l’approche de la reprise de la Ligue 1, focus sur les vingt clubs qui disputeront la saison 2013/2014 dans l’élite. Ce mardi, coup de projecteur sur l’AS Saint-Etienne.

L’objectif : Rester européen

Engagé en Europa League cette saison (3e tour préliminaire puis barrages avant d’accéder à la phase de groupes, ndlr), Saint-Etienne ne peut imaginer une saison sans Europe au bout. Pour atteindre cet objectif, les Verts devront intégrer le Top 4 de la Ligue 1 ou gagner une Coupe nationale. Vainqueur de la Coupe de la Ligue la saison dernière, Sainté a enfin ajouté un trophée à une armoire qui en était privée depuis plus de trente ans. « L’année à venir, je m’attends à une saison difficile, assure pourtant le président Romeyer. Quand on est arrivé à un bon niveau, il faut y rester. » Un constat lucide sur un club ayant cédé son meilleur buteur et passeur Pierre-Emerick Aubameyang (21 buts, 9 passes l’an dernier). « Il faut reconstruire toute une attaque qui a quand même inscrit 60 buts en une saison (…) Et ça, ça prend beaucoup de temps », prévient d’ailleurs l’entraîneur stéphanois Christophe Galtier. D’autant que ses dirigeants n’ont toujours pas trouvé de remplaçant à l’attaquant gabonais. Avec les arrivées de Tabanou ou de Corgnet et la présence de Guilavogui, Zouma, Brandao ou Ruffier, les Verts semblent armés. « L'objectif est de nous installer durablement dans le Top 5 français. Cela ne pourra être durable qu'une fois le stade totalement terminé, lorsque nous pourrons jouer devant 42.000 personnes dans un Chaudron en folie (en 2014 ; ndlr) », s’enflamme « l’autre » président Bernard Caïazzo. Reste à ne pas réitérer les erreurs du passé : en 2008-2009, Sainté retrouvait l’Europe avec envie. Tombés en 8e de finale d’Europa League face au Werder Brême, les Verts avaient dû attendre la dernière journée de championnat pour sauver leur place en Ligue 1…

Le joueur à suivre : Josuha Guilavogui

Le Varois de naissance a rejoint le Forez à 15 ans. Depuis, il ne cesse de gravir les échelons dans son club formateur. A 22 ans, Guilavogui compte un peu plus de 100 matches dans l’élite et progresse à toute allure. Incorporé à l’effectif pro en 2009, le milieu de terrain a joué 24 matches la saison suivante puis 34 et enfin 45 l’an passé. Présent dans toutes les équipes de jeunes et un temps capitaine de la sélection Espoirs, le milieu de terrain a même connu ses deux premières sélections en A en juin dernier. Cette saison, il participera à ses premières joutes continentales sous ses couleurs de toujours. L’occasion de prendre un peu plus d’épaisseur dans l’entrejeu stéphanois et de s’installer chez les Bleus. Avec, qui sait, un voyage pour le Mondial brésilien à la clé.

Le bon coup de l’été : Franck Tabanou

« Tabanou était notre dossier prioritaire », a clamé Galtier suite à la signature du Toulousain. Longue à se dessiner, l’arrivée de Tabanou dans la Loire a finalement été actée contre 5 millions d’euros. Auteur de 4 buts et 4 passes décisives en 34 rencontres sur les bords de Garonne, le gaucher de 24 ans a tout de la bonne pioche. Titulaire indiscutable chez les Violet depuis quatre saisons, l’ancien international Espoirs veut franchir un palier. « Il y a un public, une ferveur, tout le monde attend des résultats (à Saint-Etienne, ndlr). Je pense que je cherchais un peu cette pression-là pour voir ce que j’étais capable de faire », expliquait l’ancien Pitchoune sur le site officiel de l’ASSE. Avec 138 matches de Ligue 1 au compteur, Tabanou est une valeur sûre. « Et un joueur à gros potentiel », selon le technicien stéphanois.

Jerome Carrere