Imbula, Gignac, OM
Gianelli Imbula félicite André-Pierre Gignac | GIUSEPPE CACACE / AFP

Présentation de la Ligue 1 : Olympique de Marseille

Publié le , modifié le

A l’approche de la reprise de la Ligue 1, focus sur les vingt clubs qui disputeront la saison 2013/2014 dans l’élite. Ce jeudi, coup de projecteur sur l’Olympique de Marseille.

Objectif : Un podium voire mieux

"On essaiera de lutter. On ne part pas en se disant que les deux places de devant sont prises. On espère lutter avec tout le monde et être sur le podium sera une nouvelle fois notre objectif. On ne craint personne", assure d’un ton déterminé Elie Baup. Dauphin du PSG la saison dernière alors qu’il semblait voué aux gémonies, l’Olympique de Marseille a bien plus de certitudes aux abords de ce nouvel opus. Aucun joueur cadre n’a quitté le club Ciel et Blanc et le recrutement est prometteur. Assez pour espérer jouer les premiers rôles en Ligue 1 : "On a deux concurrents qui sont des monstres avec le PSG et Monaco. L’idée c’est d’essayer de les accrocher", ambitionne le président phocéen Vincent Labrune. Reste que l’OM n’a pas franchement convaincu lors des matches amicaux d’avant-saison, avec une seule victoire en sept rencontres. L’an dernier à la même époque la situation était la même. Le champion de France 2010 avait débuté la saison par six victoires consécutives en Championnat. Un départ canon que les coéquipiers de Steve Mandanda seraient bien inspirés de rééditer cette année avant d’attaquer les joutes euroépennes en septembre. "La Ligue des  champions demande une énergie terrible. C'est une compétition réservée aux plus expérimentés, aux cadres, ce n'est pas une piste d'essai", s’inquiète le technicien phocéen. De la bonne gestion de cette compétition dépendra la capacité des olympiens à titiller les deux ogres de l’élite.

Le joueur à suivre : Gianelli Imbula

104 matches sous le maillot guingampais en National puis en Ligue 2, quatre sélections en équipe de France U20 et un titre de meilleur joueur de L2. A 20 ans à peine, le pedigree de Gianelli Imbula est déjà solide. "Imbula, c’est un monstre qui arrive", déclarait André-Pierre Gignac dans l’Equipe lundi.  Pisté par de nombreux grands clubs européens, le milieu de terrain arrivé sur la Canebière contre 7,5 millions d’euros enthousiasme son monde. "Il a cette aisance technique, cette vision du jeu, cette capacité à aller vers l’avant et à franchir  ces premières lignes adverses au milieu du terrain (…). Il n’y a pas à s’interroger sur son niveau", affirme un Baup sous le charme. En privé, le technicien marseillais le surnomme "la machine à laver". Désigné joueur le plus prometteur par un sondage de l’Equipe.fr, Imbula est attendu. Sans un seul match de Ligue 1 dans les jambes, réussira-t-il à satisfaire les espoirs placés en lui ?

Le coup de l’été : Dimitri Payet

"C'est un des meilleurs joueurs du championnat de France, il a effectué une super saison l'année dernière, mais ça n'était pas sa première à ce niveau-là. Il est international, ses stats sont incroyables… ». L’hommage est signé Benoît Cheyrou sur le site officiel de l’OM. Dans le Sud de la France, Dimitri Payet fait l’unanimité. Elie Baup considère même que le Réunionnais de 26 ans "est au pic de sa forme et de sa carrière." Auteur de 12 buts et 12 passes décisives la saison passée sous le maillot lillois, l’ancien Stéphanois vient d’effectuer son exercice le plus accompli. "C’est un recrutement de grande qualité, c’est une évidence (…), renchérit le coach à la casquette. Dans la créativité du jeu offensif, il apporte beaucoup de réponses positives." S’il a toujours eu besoin d’une saison d’adaptation à Saint-Etienne et Lille pour donner la pleine mesure de son talent, Payet sait qu’il devra en être autrement en Provence. Sa place chez les Bleus et un éventuel voyage au Brésil en fin de saison en dépendent.

 

Jerome Carrere