Fabrizio Ravanelli, ancien coach de l'AC Ajaccio
Fabrizio Ravanelli, nouveau coach de l'AC Ajaccio | PASCAL POCHARD CASABIANCA - AFP

Présentation de la Ligue 1: AC Ajaccio

Publié le , modifié le

A l’approche de la reprise de la Ligue 1, focus sur les vingt clubs qui disputeront la saison 2013/2014 dans l’élite. Ce mercredi, coup de projecteur sur l’AC Ajaccio.

L’objectif : Voir plus loin que le maintien

Depuis son retour dans l’élite en 2011, Ajaccio a passé deux saisons bien compliquées avec une 16e et une 17e place pour résultats finaux. Deux points la saison dernière, trois la saison d’avant, c’est ce qui a permis à l’ACA de se maintenir. C’est peu dire que le président Orsoni aimerait bien connaître une saison plus « tranquille ». « Je suis certain que nous avons une équipe compétitive ». Par ces mots, Alain Orsoni entend bien montrer qu’il ne se contentera pas du maintien. Si l’Europe n’est pas dans les têtes, le milieu de tableau est abordable pour les Corses.

Le joueur à suivre : Adrian Mutu

Il y a un an, Adrian Mutu débarquait sur l’ile de Beauté claironnant qu’il marquerait plus de buts que Zlatan Ibrahimovic, lui aussi tout fraîchement transféré en Ligue 1. Un an plus tard, le constat est cruel : 30 buts pour le Suédois et…11 pour le Roumain. Avec un nouvel entraîneur, une saison pour s’adapter et une meilleure préparation physique, Mutu peut et doit mieux faire. Il n’a pas le choix. Les supporteurs ajacciens l’attendent au tournant. Si l’ACA veut faire mieux que lutter pour le maintien, ça passe par une bonne saison de sa star roumaine.

Le "coup de l’été" : Fabrizio Ravanelli

En faisant venir l’ancienne star de la Juventus de Turin et de l’OM, Alain Orsoni a déjà réussi un joli coup médiatique. Invité des plateaux télés, des radios, Ravanelli a décliné son projet en trois axes majeurs : « Travail, rendement, esprit ». Le technicien italien impose son style depuis son arrivée. Entraînements à huit clos, rigueur à tous les niveaux, les Ajacciens apprennent la méthode Ravanelli. A propos du système tactique, l’ancien Marseillais penche sur l’attaque : « Je suis un ancien attaquant et je pense que l'équipe sera tournée vers l'offensive", explique-t-il. Le Stade François Coty a déjà hâte de le voir à l’œuvre.

Tous les clubs de Ligue 1 à la loupe