Roderic Filippi
Roderic Filippi, capitaine du Gazelec Ajaccio, lors de la victoire des siens face à Nice. | PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP

Première historique pour Ajaccio contre Nice, Montpellier respire

Publié le , modifié le

Ajaccio a mis fin à la bonne série niçoise en s'imposant 3-1 contre les Aiglons et s'offre ainsi la première victoire de son histoire en Ligue 1. Montpellier sort de la zone de relégation au profit d'un succès contre Bastia (2-0). Guingamp et Angers, deuxième surprise du championnat, se sont neutralisés (0-0).

Ajaccio stoppe Nice

Les Niçois étaient l’équipe en forme de Ligue 1 avec quatre victoires d’affilée et dix-sept buts inscrits. Une cible de choix pour la première victoire en Ligue 1 de l'histoire du Gazélec Ajaccio (3-1). Les Corses se sont même offert le luxe d’inscrire les quatre buts du match, un contre-son-camp de Roderic Filippi (12e) répondant à l’ouverture du score du vétéran Grégory Pujol (2e). Filippi a réparé son erreur de la tête sur corner pour redonner l’avantage à son équipe (32’) avant le but du break de Damjan Djokovic (44’). Un coup d’arrêt pour Nice qui a encore des choses à régler en défense. Les Aiglons ont toujours encaissé au moins un but sur leurs seize derniers matchs de Ligue 1. Une occasion manquée de se rapprocher du podium (6e, 17 points) avant le match de Saint-Etienne (5e, 19 points) dimanche. Cette victoire permet au Gazélec de quitter la dernière place et de revenir à deux points du premier non-relégable, Montpellier.

Montpellier respire un peu mieux

Montpellier justement. Les hommes de Rolland Courbis s’offrent une bouffée d’oxygène en s’imposant contre Bastia (2-0). C’est Ryad Boudebouz qui a trouvé la clé d’un match longtemps fermé, presque verrouillé, voire bien cadenassé. D’une jolie frappe à l’entrée de la surface, il envoie le ballon au ras du poteau de Leca. Casimir Ninga, arrivé du championnat gabonais cet été, a rendu le match plus spectaculaire en scellant la deuxième victoire de Montpellier cette saison d’un superbe ciseau. Les Héraultais sortent de la zone de relégation (17e, 8 points) alors que Bastia continue sa descente (15e, 10 points) avec sept défaites et une seule victoire sur les huit derniers matchs.

Angers freine mais reste sur le podium

Bonne surprise de ce début de saison, Angers freine sa course folle contre Guingamp (0-0). Deuxième du classement avec 22 points et une seul défaite en onze journées, les Angevins ne sont pas parvenus à s’offrir une quatrième victoire d’affilée. Le match a été marqué par l’expulsion du joueur d’Angers Slimane Sissoko (80e) pour un tacle les deux pieds en avant sur Diallo. Même en cas de victoire de Saint-Etienne (4eme, 19 points) dimanche, les hommes de Stéphane Moulin finiront cette journée une nouvelle fois sur le podium. Avec ce point, Guingamp prolonge son séjour dans le ventre mou du championnat (11e, 15 points).