Pour Aulas le Lyon-Monaco de la 37e journée est un match pour "le championnat de France"

Pour Aulas le Lyon-Monaco de la 37e journée est un match pour "le championnat de France"

Publié le , modifié le

Jean-Michel Aulas n'en rate pas une. Après la victoire de son équipe contre Ajaccio, le président de l'OL a "teasé" le futur OL-Monaco de la 37e journée en parlant d'un match "pour le championnat de France", reléguant le PSG, déjà sacré, dans le "championnat du Qatar"

Jean-Michel Aulas est le champion pour déclencher des polémiques. Après la victoire 2-1 de l'OL contre Ajaccio qui a permis aux rhôdaniens de récupérer la deuxième place devant Monaco, la président a fait monter la pression en vue de la rencontre de la 37e journée OL-Monaco au Parc OL samedi prochain. "Je pense que c’est un match qui ressemble à celui face à Lens lors de notre premier titre de Champion (2001-2002). On sait que si on a le mental nécessaire pour nous imposer, on sera en Ligue des Champions", a-t-il déclaré. En 2002, Lyon remportait son premier titre après une victoire 3-1 contre Lens lors d'une "finale" entre le premier et le deuxième du championnat. Face à Monaco, la tension sera également importante mais l'enjeu ne sera pas le même puisque le titre de champion est déjà la propriété du PSG. 

"Le Qatar ne fait pas partie de la France"

Mais pour Aulas, ce match pour la deuxième place, qualificative pour la Ligue des champions, sera bien "une finale du Championnat de France car le Qatar ne fait pas partie de la France". "Il y aura donc un titre de Champion de France à la clé. C’est ce qu’il faut se mettre dans la tête. Et ça sera merveilleux pour celui qui va gagner", s'est réjoui "JMA". Une nouvelle pierre dans le jardin du PSG de Nasser Al-Khelaïfi. Le dirigeant parisien n'a pas encore réagi mais il ne s'agit pas là de la première passe d'armes entre les deux hommes. En avril 2015, le Qatari avait repris son homologue lyonnais lors d'un conseil d'administration de la LFP.

A l'époque, lassé des critiques répétées de JMA envers le PSG et notamment la suspension de Zlatan Ibrahimovic après ses propos contre l'arbitre et le pays lors du match à Bordeaux ("pays de merde"), Nasser Al-Khelaïfi était monté au créneau et avait recadré Jean-Michel Aulas :"Est-ce que vous me voyez parler des autres clubs ? Est-ce normal ? Est-ce le mode de fonctionnement ? Je ne comprends pas (...) Le PSG ne critique jamais les autres clubs. (...) Seul vous, vous permettez cette attitude. Laissez-nous faire avancer le PSG comme on le souhaite."

Benoit Jourdain @BenJourd1