Icardi Nara
Compagne de Mauro Icardi, Wanda Nara en est aussi l'agent. | AFP

"Pire choix", "pas de divorce avec l'Inter", Wanda Nara revient sur l'arrivée de Mauro Icardi à Paris

Publié le , modifié le

Alors que Mauro Icardi a tout juste fait ses premiers pas à l'entraînement avec le PSG, Wanda Nara a allumé une première mèche. Interrogée à la télévision argentine par sa soeur, la compagne et agent de l'attaquant argentin n'a pas usé de la langue de bois pour revenir sur l'arrivée d'Icardi à Paris.

La France était prévenue. En posant ses valises à Paris, Mauro Icardi amenait avec lui la sulfureuse Wanda Nara. En juin, l'ex-top model faisait la couverture de L'Equipe Mag, sous le feu des critiques en Italie. Compagne et agent d'Icardi, elle a contribué à mettre le feu à l'Inter Milan, où l'attaquant argentin a été privé du brassard de capitaine après des déclarations de Wanda Nara à la télévision italienne. Cette dernière avait alors annoncé que la prolongation de son compagnon "était très loin" d'aboutir. Après moult épisodes, la tension est montée avec les supporters nerazzurri, à tel point que le joueur s'est finalement résolu à rejoindre la France et le PSG dans les derniers instants du mercato.

"Le pire choix"

Alors qu'Icardi n'a rejoint Paris depuis à peine une semaine, Nara a fait parler d'elle vendredi à la télévision argentine, dans l'émission "Morfi, todos à la mesa". Interrogée au téléphone par sa soeur, elle a évoqué la décision de son joueur de venir à Paris. "Il a préparé une petite valise, il est parti et m'a laissé avec tout (...). Parmi les options que nous avions, le PSG était le pire pour moi parce que je dois faire la navette avec les garçons, qui vont à l'école en Italie", a regretté celle qui doit composer avec cinq enfants (dont trois issus de sa précédente relations avec Maxi Lopez).

Wanda Nara a aussi accordé une interview au quotidien italien Il Corriere della Serra. Si elle comprend le choix d'Icardi et l'accompagne dans sa venue à Paris, elle a laissé la porte ouverte à l'Inter Milan. "On ne pouvait pas refuser le PSG. C'est un club qui a tout pour gagner, plein de grands joueurs, Mauro est honoré d'en faire partie. C'est un rêve. La ville est magnifique. (..) Ce n'est pas un divorce avec l'Inter. Mauro a dit qu’il était le capitaine de l’Inter et qu’il ne voulait pas l’abandonner. On verra ce qui est le mieux : je travaille pour lui, ensuite c'est lui qui décide. Les contacts continueront", a-t-elle notamment déclaré. La direction parisienne appréciera.

France tv sport francetvsport