Michel Der Zakarian, l'entraîneur du FC Nantes.
Michel Der Zakarian, l'entraîneur du FC Nantes. | AFP

Perturbé par le mercato, le FC Nantes "n'est pas encore à un bon niveau"

Publié le , modifié le

Privé de mercato depuis l'hiver 2013-2014, Nantes vit un été agité sur le marché des transferts. Ce qui complique un peu sa préparation et fait que l'équipe de Michel Der Zakarian n'est pas au point à huit jours de la reprise en Ligue 1. "On a jusqu'à fin août pour clore le recrutement", a soufflé l'entraîneur des Canaris jeudi, en conférence de presse.

Déjà très actif sur le marché des transferts, Nantes vit encore dans l'attente du départ de Jordan Veretout, voire de Papy Djilobodji. Attendez-vous encore des renforts ?
Michel Der Zakarian :
C'est le lot de toutes les équipes. On a jusqu'à fin août pour clore le recrutement. J'espère que rapidement on va prendre un défenseur axial, un latéral droit supplémentaire et peut-être quelqu'un au milieu de terrain (si Veretout part).

Des jeunes du centre de formation ont été très présents lors des matches de préparation. Auront-ils un rôle plus important cette saison ?
M. D.-Z. :
On n’a pas tout le monde à un bon niveau encore. Mais dans la préparation, tout le monde a bien travaillé jusqu'à présent. J'espère que les petits bobos qui ont engendré l'absence de certains joueurs vont revenir au beau fixe et qu'on aura tout le monde à disposition. Quant aux jeunes, il y a des choses intéressantes. Ils sont disponibles, ils font bien leur travail. Après, c'est des gamins, il faut les laisser mûrir petit à petit. Ils sont là pour travailler et pour progresser.

Mercredi, contre Luçon (2-0), vous avez aligné pour la première fois vos deux recrues en attaque, Kolbeinn Sigthorsson et Emiliano Sala. Qu'avez vous pensé de cette association ?
M. D.-Z. :
Kolbeinn n'est pas encore prêt, physiquement, il a du retard. Dans les déplacements, ils ne sont pas au point, mais ils se sont trouvés sur le (premier) but déjà. Après, il y a deux ou trois situations qu'ils auraient pu  mieux gérer et il faut qu'ils progressent dans le remplacement défensif aussi, qu'ils soient beaucoup plus sérieux encore dans la discipline défensive. Mais il faut leur laisser le temps de s'adapter à ce système et à l'équipe.

AFP