Payet St-Etienne déception 102010
La déception de Dimitri Payet | AFP - PHILIPPE DESMAZES

Payet, la goutte qui fait déborder les Verts

Publié le , modifié le

Très calme depuis son ouverture début janvier, le mercato d'hiver a pris un sérieux coup de chaud a quelques heures de la fermeture. Ça bouillonne même autour du cas Dimitri Payet qui vient à son tour d'engager un bras de fer avec St-Etienne pour rejoindre le PSG.

L'effet boule de neige a pris les Verts de court. Quand Stéphane Sessegnon est allé au clash avec Antoine Kombouaré, Roland Romeyer n'imaginait pas que la contagion s'étendrait jusqu'au Forez. Les joueurs de foot sont pourtant devenus très prévisibles dans leur soif de changement et de gros sous. Il faut croire que l'épisode des Bleus en Afrique du Sud n'a servi à rien. Quelle mouche a donc piqué Dimitri Payet, auteur de la meilleure saison de sa jeune carrière (23 ans) et déjà trois fois sélectionné par Lauren Blanc ? Dans L'Equipe de lundi, le Réunionnais annonce haut et fort que "sa décision est prise" de quitter l'ASSE alors qu'il avait disparu de la circulation depuis vendredi. "Il y a une réelle cassure entre les dirigeants et moi. J'ai été déçu de leur attitude envers mois, explique-t-il. Quand un international veut prolonger son contrat, c'est un geste fort." Payet affirme qu'il souhaitait prolonger sous le maillot vert mais que les dirigeants stéphanois ont repoussé à cet été une éventuelle prolongation.

Le joueur a-t-il été trop gourmand ou mal conseillé par un agent ? "Dimitri Payet est traité comme tous les joueurs du club. Il a été précisé en début de championnat qu'il n'y aurait pas de discussion pour aucun joueur, a répondu le président Romeyer. Les seules prolongations ont été faites pour Christophe Galtier qui était en fin de contrat et pour Loïc Perrin. Elle prendront effet au 1er juillet", a détaillé M. Romeyer. De plus, le président du directoire de l'ASSE a indiqué que le contrat de Dimitri Payet avait été prolongé jusqu'au 30 juin 2013 et revalorisé l'an dernier et qu'il n'était pas question de le renégocier. Romeyer demande à son joueur de "cesser de faire +l'andouille+", et "à rejoindre le groupe et à s'excuser". Les récentes histoires de transferts à St-Etienne ne plaident pas en faveur du club.

Troublé par les sirènes parisiennes qui lui promettent une place dans le groupe France à l'Euro, Dimitri Payet ne s'était pas rendu à la mise au vert vendredi et n'était donc pas sur la feuille de match contre Toulouse (2-1). Il veut marcher dans les sillons tracés par ses prédécesseurs Piquionne, Camara et Gomis, vainqueurs de leur bras de fer avec l'ASSE. A quelques heures de la clôture du mercato, les Verts n'ont pas donné l'impression de vouloir plier malgré les 8 millions d'euros que Paris devrait proposer dans la journée. Il n'y a pas le feu d'autant que Chelsea en aurait proposé deux de plus. "Je suis navré de sa position car c'est un joueur talentueux, reprend Romeyer. S'il suit l'exemple des Bleus en Afrique du Sud, il suit un mauvais exemple. Il avait été préselectionné pour France-Brésil et j'ai peur qu'il commette une grosse erreur. Mardi, c'est la fin du mercato. Il choisira ce qu'il veut faire mais, dans un conflit, les deux parties sont perdantes", a-t-il prévenu. Le joueur affirme lui qu'il ne pense qu'à Paris. Selon, "quand le PSG vous fait une proposition, vous écoutez". Et quand c'est Chelsea ?