Pastore, Paris tenu ?

Pastore, Paris tenu ?

Publié le , modifié le

Javier Pastore s'est confié a la presse pour laquelle il évoque son intégration à Paris. Le milieu de terrain argentin revient également sur sa baisse de forme et sur ses ambitions dans le club de la capitale. Attendu au tournant, du fait de son transfert faramineux (42 millions d'euros), Pastore se montre pourtant d'une sérénité absolue.

Tranquille comme Pastore. Le milieu offensif argentin est aussi posé en interview qu'il est électrique sur un terrain. Convié par la presse à tirer un premier bilan de ses débuts parisiens, le jeune homme ne s'est pas caché. Après des débuts étincelants, il reconnaît ainsi qu'il traverse actuellement un passage à vide sous le maillot du PSG, comme en témoigne son match raté face à Nancy (0-1) dimanche dernier. "Rien n'allait. Après la pause, je suis revenu avec plus d'envie, j'ai créé un peu plus de danger mais dans l'ensemble c'était insuffisant", déclare-t-il sans faux-fuyant. La raison de cette baisse de régime est simple selon l'Argentin. "Je n'étais pas bien physiquement". Et cela fait plusieurs semaines que ça dure.

"Je surprends peut-être un peu moins"

"Depuis le match contre Lyon, je suis retourné à deux reprises en Argentine avec la sélection et les voyages ont un peu entamé ma ressource physique", poursuit-il. Mais Pastore a également l’honnêteté de ne pas s'abriter uniquement derrière le coup de pompe pour expliquer son rendement actuel. "Je surprend peut-être un peu moins. Et puis les défenseurs ont resserré le marquage. Ce sera à moi de trouver des solutions, de me montrer plus fort, comme je l'ai fait à Palerme". Le milieu offensif ne panique donc pas pour autant. "Je suis tranquille. Je suis ici pour grandir, progresser dans les différents aspects de mon jeu". Le poids de son transfert le perturbe-t-il, lui rajoute-t-il une pression supplémentaire sur le dos ? Apparemment pas.

Un transfert à double-tranchant

"Ne pas être qualifié pour la Ligue des Champions serait une déception"

"Sincèrement, ça m'a fait plaisir de voir qu'un club était prêt à investir autant d'argent pour moi", sourit Pastore. "Ces 42 millions d'euros jamais de ma vie je m'y attendais". Mais "El Flaco" (Le Maigre) n'est pas dupe et sait que les attentes sont proportionnelles au prix déboursé par les dirigeants parisiens. "Cela m'oblige encore plus à chercher à progresser et à accomplir des grandes choses". Des grandes choses ? S'il ne parle pas explicitement de titre de champion de France, le joueur le plus cher de l'histoire en Ligue 1 définit simplement les objectifs du PSG : "Ne pas être qualifié pour la Ligue des Champions serait une déception". Il reste désormais à joindre les actes aux paroles.

Julien Lamotte