Unai Emery PSg geste main 082016
L'entraîneur parisien Unai Emery | PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP

Paris SG: "l'équipe a bien travaillé", estime Emery

Publié le , modifié le

"L'équipe a bien travaillé", notamment défensivement, a assuré l'entraîneur du Paris SG Unai Emery à propos de son équipe qui s'est imposée dans la douleur à Nancy (2-1), chez la lanterne rouge, samedi lors de la 9e journée de Ligue 1.

Le Paris SG n'a pas semblé maîtriser complètement ce match, c'est aussi votre sentiment?
Unaï Emery: "Ils  avaient besoin de gagner et avaient beaucoup de motivation contre nous, ils nous ont attendu et après les buts, ils ont changé le match, mis une pression plus haute et pour nous ce n'était plus la même chose. Ils ont marqué et après, quand on était à 1-2, je crois que l'équipe a bien travaillé. On a joué ensemble, le match a demandé beaucoup d'efforts défensifs, pour fermer le match, pour surmonter la pression de l'adversaire, on n'a pas tout bien fait mais pour la défense on a bien fait.

Pourquoi avoir choisi de titulariser Ikone plutôt que Jese ou Ben Arfa?
U.E: "C'est un de nos jeunes joueurs, qui a beaucoup travaillé avec nous. Il a fait toute la pré-saison avec nous, a bien joué contre le Real Madrid. Il a joué cette pré-saison pour se préparer quand il aurait les opportunités de jouer, comme aujourd'hui. Après, c'est plus commode pour lui de jouer à gauche. Grâce à la pré-saison, on connaît bien les joueurs et ça permet de donner leur donner des opportunités et de la confiance. Ben Arfa est plus à l'aise à droite, aujourd'hui Lucas est bon à droite, et dans les autres positions que nous avons essayé, il ne s'est pas senti bien. C'est mieux pour moi de mettre les joueurs ou ils sont plus à l'aise.

Vous avez 4 points de retard sur Nice, est-ce que ce sont vos principaux rivaux?
U.E: "Aujourd'hui c'est clair que Nice est très fort, mais nous allons faire notre chemin et on verra. On est aujourd'hui au niveau de Monaco mais il y a encore du temps pour améliorer le classement, et les trois points d'aujourd'hui sont une bonne chose pour cela."

AFP