Zlatan Ibrahimovic
Zlatan Ibrahimovic | AFP

Paris saisit le CNOSF pour réduire la sanction d'Ibrahimovic

Publié le , modifié le

Le Paris SG a saisi mardi le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) pour essayer d'obtenir une réduction de la suspension de quatre matches infligée à son attaquant Zlatan Ibrahimovic, a appris l'AFP de sources concordantes, confirmant une information du Parisien. La simple saisine du CNOSF n'a cependant pas à elle seule d'effet suspensif. Selon les règlements du CNOSF, une sanction individuelle n'est suspendue qu'à partir de la désignation d'un conciliateur, qui fait suite à une saisine.af Ibrahimovic est suspendu pour les quatre prochains de matches de championnat à Nice, contre Lille et Metz et à Nantes.

Si le CNOSF désigne rapidement un conciliateur, la sanction sera suspendue  et "Ibra" pourrait donc retrouver les terrains en attendant le résultat de la  consultation. Ce conciliateur peut confirmer la sanction prise par la commission de  discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), proposer une sanction  différente ou renvoyer le joueur devant la commission de discipline. Ibrahimovic a été suspendu pour quatre matches ferme (dont un par  révocation d'un sursis) jeudi dernier, pour ses propos grossiers envers  l'arbitrage après la défaite parisienne à Bordeaux (3-2) le 15 mars.

Une caméra de Canal+ avait filmé "Ibra" furieux, torse nu dans les  entrailles du stade Chaban-Delmas, en train d'apostropher en anglais le  quatrième arbitre, Johan Hamel: "Réveillez-vous! Nous ne jouons pas en  amateurs! Passe en retrait, avec la main! Je n'ai jamais vu ça en 15 ans de  carrière!". Après avoir lâché un "putain de trou du cul!", il avait poursuivi en  s'avançant vers les vestiaires, devant la caméra: "Je joue depuis 15 ans et je  n'ai jamais vu un tel arbitre, dans ce pays de merde! Ce pays ne mérite même  pas le PSG! Nous sommes trop bons pour vous tous!"

Lundi, l'Olympique de Marseille avait lui aussi choisi de saisir le CNOSF à  propos de la suspension de deux matches touchant Dimitri Payet, également  sanctionné pour des propos grossiers contre l'arbitrage. Au lendemain des sanctions contre Ibrahimovic et Payet, le PSG et l'OM ont  décidé vendredi de boycotter Canal+ pour avoir diffusé les propos litigieux des  deux joueurs.

AFP