Nene cri sous la pluie PSG L1 08 2011
Nene (PSG) | AFP - Bertrand Guay

Paris outragé, Lyon régénéré

Publié le , modifié le

L'OL a pris la tête du championnat à la faveur d'un beau succès à Nice (3-1). Les Gones partagent la tête du classement avec Montpellier, victorieux (3-1) d'Auxerre. Grosse déconvenue du Paris-SG qui s'est incliné (1-0) contre Lorient au Parc des Princes. Lille et Marseille ont été tenus en échec respectivement à Nancy (1-1) et par Sochaux (2-2). Toulouse a gagné à Ajaccio (2-0) et Caen a dominé Valenciennes (1-0). Nul (2-2) entre Brest et Evian.

Douche froide pour les supporters parisiens

On leur avait fait miroiter un début de saison en fanfare de leurs protégés. Les pétrodollars des investisseurs qatariens devaient permettre au PSG de retrouver rapidement les sommets. Il faudra probablement patienter jusqu'à l'automne pour voir le réel potentiel de cette équipe parisienne qui a manqué d'automatismes contrairement à son rival d'un soir, Lorient, au jeu déjà en place. La soirée avait pourtant bien commencé pour Paris avec la présentation de Javier Pastore, acclamé par les 41 000 spectateurs du Parc des Princes. Mais le but de Julien Quercia sur un bon centre de Jouffre a glacé tout le monde et jamais les hommes d'Antoine Kombouaré –déjà en situation délicate- n'ont semblé capables de revenir à la marque malgré quelques éclairs de Nene parfois aidé par Gameiro. Et le PSG n'en a pas terminé avec les clubs bretons puisqu'il se rendra à Rennes samedi prochain.

Orange amer pour l'OM

Depuis déjà quelques saisons, les équipementiers rivalisent d'ingéniosité pour confectionner des "maillots extérieurs" affreux aux clubs de Ligue 1. Lyon, avec du rouge ou du jaune fluo, avait été particulièrement malheureux de ce côté-là ces derniers temps. Cette fois, c'est Marseille qui n'a pas été gâté avec un maillot orange bariolé vraiment très moche. Mais le pire, c'est que contrairement à l'usage établi, les Phocéens ont réservé cette tunique très spéciale à leurs supporters, obligeant ainsi Sochaux à évoluer en blanc –la couleur habituelle de l'OM- au stade Vélodrome. Espérons que l'histoire reprendra ses droits lors du prochain match et que les Olympiens retrouveront leurs couleurs traditionnelles. Ce maillot n'a même pas porté bonheur aux hommes de Didier Deschamps qui ont concédé le match nul (2-2) face à Sochaux.

Léon, Westberg: l'inexpérience payée cache

Le poste de gardien de but est probablement celui qui nécessite le plus de sang froid, de lucidité, d'expérience. Deux très jeunes portiers l'ont appris à leurs dépens lors de cette première journée de Ligue 1. Donovan Léon d'abord. En l'absence d'Olivier Sorin, le Guyanais de 18 ans effectuait ses débuts pro sur la pelouse de La Mosson. Son plongeon trop tardif et sa faute de main sur le coup franc de Belhanda ont offert l'ouverture du score à Montpellier contre Auxerre. Puis ce fût au tour de Quentin Westberg, la doublure d'Elana à Brest, de se mettre en évidence d'une mauvaise façon. Le goal breton, qui disputait le troisième match de sa carrière; n'a pas été assez ferme sur un tir de loin de Grougi et le ballon a fini sa course dans les filets locaux. Dur apprentissage aux conséquences différentes pour ces deux hommes. En effet, si l'AJA s'est incliné (3-1), co-leader avec Lyon, Evian-Thonon-Gaillard a quand même pu rapporter un point de son déplacement dans le Finistère (2-2).

Anthony Mounier, premier buteur de la saison

Convoité par Saint-Etienne il y a encore peu, Anthony Mounier est finalement resté à l’OGC Nice. Et ce pour le plus grand bonheur d’Eric Roy qui a vu, ce samedi, son jeune attaquant inscrire le premier but de cette nouvelle saison de Ligue 1. Après seulement six minutes de jeu, l’ancien pensionnaire de l’Olympique Lyonnais a inscrit un but de la tête … au portier de l’OL, Hugo Lloris ! Cette jolie entrée en matière fait suite à une saison 2010-2011 plutôt prometteuse. Mounier avait en effet terminé avec 11 passes décisives et 3 buts au compteur. Mais malheureusement pour les Niçois, si la rencontre avait bien commencé, elle s’est soldée par une défaite. La faute au duo d’attaquants Lisandro-Gomis qui a une fois de plus fait parler son indéniable talent (9e et 32e). A leurs deux buts est encore venue s’ajouter une réalisation de Gonalons, sur coup de pied arrêté (75e), qui a permis à Lyon de s’imposer 3-1 et de prendre ainsi la tête du championnat, ex aequo avec Montpellier.

Démarrage en demi-teinte pour Lille

De la part du champion en titre, on s’attend forcément à une belle entame de saison. Pour les Lillois, elle aura été mi-figue mi-raisin. Ultra-dominateurs en première période, les hommes de Rudi Garcia ont dû attendre la seconde mi-temps pour concrétiser leur supériorité. Sur un gros cafouillage de la défense nancéienne, Béria a récupéré le ballon et parfaitement servi Debuchy. Ce dernier a marqué d’une puissante frappe du droit -1-0 à la 47e). Toutefois, un but contre son camp de Béria a amplement changer la donne (1-1 à la 62e). Et malgré l’expulsion de Bérenguer (83e), le Losc n’a pu arracher la victoire qu’il espérait tant.

Guillermo Ochoa, la déception

Véritable vedette dans son pays, le Mexique, Guillermo Ochoa était attendu tel le messie par les supporters d’Ajaccio. Promu parmi l’élite, le club corse avait à cœur de bien démarrer et pour ce faire, comptait sur son nouveau gardien. Mais les espoirs ont été déçus. Après 45 minutes de belle résistance face à Toulouse, Ochoa a perdu son premier duel face Devaux, auteur d’une belle tête décroisée (45e). Une demi-heure plus tard, c’est Machado, d’une superbe frappe enroulée, qui a fait céder le portier corse. Avec un revers 2-0, la déception était donc énorme pour les 12.000 spectateurs qui avaient fait le déplacement au stade François Coty.

Le chiffre du jour : 22

Alors qu’il reste encore deux matches de la première journée de L1 à jouer, 22 buts ont déjà été inscrits. Soit un de plus que lors de l’ensemble de la 1ère journée 2010-2011. Pour assister aux matches les plus prolifiques, il fallait à coup sûr descendre dans le Sud. Quatre buts entre Marseille et Sochaux. Idem entre Montpellier et Auxerre et Nice et Lyon. Plus au Nord, et notamment à Paris, de fortes averses n’ont sans doute pas permis aux équipes de proposer leur meilleur football. A noter enfin que seulement deux équipes n’ont encore marqué aucun but : Ajaccio, Valenciennes et Paris.

La déclaration du jour: Gourcuff taille Paris

L'entraîneur de Lorient Christian Gourcuff a égratigné le PSG et ses recrues-stars après sa victoire au Parc des Princes, déclarant qu'"on empile des noms pour faire des favoris mais il y a d'autres valeurs comme le collectif". "Vu le rapport de forces qu'on présentait au départ, c'est très satisfaisant, a affirmé le technicien breton. Il y a d'autres valeurs dans le foot, auxquelles on croit mais on n'a pas gagné le championnat mais un match. On empile des noms pour faire des favoris mais il y a d'autres valeurs comme le collectif, qui est l'essence du jeu." "On a joué avec humilité et sur le plan collectif, on a fait une prestation remarquable dans un premier temps, puis avec de la solidarité, a-t-il expliqué. Il y avait aussi un aspect psychologique avec tout le tapage médiatique et l'attente autour de Paris. Cela les a fait douter et déjouer. C'est le scénario classique qui se répète souvent à Paris. C'est souvent les mêmes recettes."