PSG-Ajaccio
PSG-Ajaccio. | MIGUEL MEDINA / AFP

Paris ne veut rien changer

Publié le , modifié le

Hasard du calendrier, le Paris Saint-Germain s’est vu attribuer un déplacement à Ajaccio, lanterne rouge du championnat, pour son match de reprise en Ligue 1. Un choc des extrêmes qui verra l’inébranlable leader parisien endosser le costume d’ultra-favori. De son côté, Lyon tentera de confirmer son léger mieux face à une équipe de Sochaux renforcée par l’arrivée de Jordan Ayew.

PSG - Ajaccio

Si la reprise hivernale apporte parfois sont lot d’interrogation, le cas du PSG ne devrait a priori faire l’objet d’aucun débat. Impressionnant en amical face au Real malgré la défaite (0-1), intraitable sur la pelouse de Brest mercredi dernier en Coupe de France (victoire 5-2), le club de la capitale se présente en terres Corses avec des certitudes à la pelle. Leader du championnat, plusieurs tons au-dessus de chacun de ses adversaires, Paris est cité par tous comme le grand favori à sa propre succession et personne ne voit le titre lui échapper alors qu'une victoire pourrait lui offrir cinq points d'avance sur son dauphin Monaco, tenu en échec hier à Montpellier (1-1). 

Pour cela, il faudra confirmer sa suprématie face à une équipe d'Ajaccio qui peut se targuer d'une particularité : c'est le seul club français de l'élite à n'avoir jamais perdu contre le PSG toutes compétitions confondues depuis le début de la saison 2012-2013 (si l'on excepte Monaco, avec une seule confrontation, 1-1 le 22 septembre). Mais les choses ont bien changé depuis. Si Paris a trouvé une régularité dans son jeu, Ajaccio, de son côté, n’entrevoit pas le bout du tunnel. Après 19 journées et un entraîneur – Fabrizio Ravanelli – viré, le club corse ne compte que neuf petits points et semble se diriger tout droit vers la Ligue 2. Une victime a priori idéale pour les hommes de Laurent Blanc, qui pourraient bien infliger une quatrième défaite de suite qui enfoncerait encore un peu plus les ajacciens.

Lyon - Sochaux

Revigoré par sa victoire face à Rennes lors de la dernière journée qui lui a permis de quitter la place de lanterne rouge, Sochaux, qui a enregistré l’arrivée en prêt de Jordan Ayew, aborde cette deuxième partie de championnat plus motivé que jamais. Avec six points de retard sur Montpellier, premier non-relégable, les Lionceaux peuvent encore rêver d’un maintien qui semblait pratiquement hors de portée après un début de saison chaotique.

Lyon (10e), à un degré différent, suit un peu la même trajectoire. Depuis novembre, les hommes de Rémi Garde vont mieux et n’ont perdu qu’une seule fois, une défaite au Parc des Princes face au PSG (0-4). Plus séduisants, les Lyonnais n’ont plus de temps à perdre et ont intérêt à engranger des points pour retrouver un classement plus conforme à leur statut.  

Bordeaux - Toulouse

Dans le derby de la Garonne, Bordeaux reçoit une équipe de Toulouse avec l’objectif de garder le podium en ligne de mire. Invaincus depuis deux mois, les Girondins, renforcés par l’arrivée en prêt de Guillaume Hoarau, restent sur un match nul à Marseille (2-2).

Guingamp – Saint-Etienne

Pour les Stéphanois, il s’agira de bonifier leur victoire face à Evian cette semaine lors du match en retard (1-0) de la 17e journée en tentant de bien négocier le déplacement sur la pelouse de Guingamp. Avec une quatrième victoire d’affilée, les Verts se rapprocheraient encore un peu plus du podium.

Les autres matches

Premier relégable, Valenciennes doit gagner face à Bastia pour se rapprocher du maintien et surfer sur la lancée de sa belle victoire face à Monaco (2-1) lors de la dernière journée. Dans le derby de l’Ouest, Nantes reçoit Lorient avec l’envie de redresser la tête après deux défaites de rang (face à Toulouse et à Saint-Etienne). En face, les Merlus n’ont plus gagné depuis deux mois.  

Victor Patenôtre