Edinson Cavani buteur face à Nantes
Edinson Cavani a une nouvelle fois marqué. | AFP

Paris fait le break, Cavani fait le show

Publié le , modifié le

Le PSG a préservé son invincibilité en 2017, en s’imposant sans trembler face à des Nantais qui n’ont pas démérité (2-0). Edinson Cavani en a profité pour battre son record de buts, en inscrivant un nouveau doublé.

Julian Draxler était à nouveau titulaire à la Beaujoire, alors qu’Angel Di Maria se trouvait quant à lui sur le banc des remplaçants. Un choix d’Unai Emery qui s’est avéré payant, puisque le jeune allemand s’est de nouveau montré décisif, en délivrant une passe décisive à Edinson Cavani (1-0, 21e). L’attaquant parisien en a d’ailleurs profité pour signer son 19e but de la saison, record personnel (déjà) égalé… C’est pourtant Nantes qui a réalisé la meilleure entame de match, signant la première réelle occasion du match dès la neuvième minute, avec cette frappe de Sala, qui trouve le petit filet. Les Canaris ne parviennent pas à cadrer la moindre frappe, le jeu est alors contrôlé par le PSG, qui n’a toujours pas perdu en championnat après avoir ouvert le score (13 victoires pour un match nul).

Cavani est décidément intenable : il permet à Paris de faire le break, en inscrivant son deuxième but de la rencontre à la suite d’un magnifique coup-France (65e). Sur cette rencontre, l’attaquant urugayen aura tiré trois fois au but, pour deux cadrés et…deux buts. Avec cette marge confortable au score, la situation apparaît alors très compliquée pour Nantes, qui ne parvient pas à enrayer la machine parisienne, ni même à concrétiser ses occasions. C’est pourtant les Nantais qui ont la possession de balle à leur avantage, 56% contre 44%. Pas suffisant néanmoins pour espérer recoller au score, et ce malgré la sortie de Draxler (69e), touché au mollet.

Rentrées intéressantes de Di Maria et Ben Arfa

En fin de rencontre, Angel Di Maria, Hatem Ben Arfa et Adrien Rabiot font le jeu. Les trois joueurs, remplaçants au début de la rencontre, ont montré des phases de jeu intéressantes en se créant des occasions. Pas suffisant néanmoins pour marquer le troisième but de la rencontre. L'Argentin manque de peu le chemin des filets, avec cette magnifique passe de Ben Arfa à son encontre. Di Maria bute sur la barre, avant de reprendre la balle, retenter sa chance, et voir sa frappe stoppée par le portier nantais.

Avec cette victoire, Paris revient sur Monaco (45 points), à une longueur du leader provisoire niçois. Les Parisiens, toujours invaincus en 2017, entament un marathon de huit rencontres en 25 jours. Avec ce visage plus conquérant et les premiers matches convaincants de Draxler, les semaines à venir s’annoncent palpitantes.