Depay
Memphis Depay est l'un des hommes du week-end. | FRED TANNEAU / AFP

Paris facile, Rami et Depay revanchards… les 5 enseignements de la 13e journée de Ligue 1

Publié le , modifié le

Sans forcer, Paris s’est baladé sur la pelouse de Monaco grâce à un triplé d’Edinson Cavani (0-4). Il est loin le temps où l’ASM tenait tête au PSG. Derrière l’incontestable leader, Lille et Montpellier ont peiné face à Strasbourg et Angers. A l’inverse, Lyon et Marseille l’ont emporté grâce à deux revanchards : Memphis Depay et Adil Rami.

• Le match : Paris assomme Monaco

Le Paris SG a prolongé le calvaire de Monaco (4-0) avec un triplé du revenant Edinson Cavani. Forfait lors des deux précédentes rencontres de championnat, l’Uruguayen a lancé Paris vers un 13e succès d'affilée depuis le début du championnat. Malgré la nouvelle claque, Therry Henry est parvenu à garder le sourire : "Je vais voir si je prends une licence." Avant de confirmer la saison galère à venir pour l’ASM : "Maintenant, il y a la trêve. Ceux qui sont aptes à jouer vont partir en sélection. On va travailler avec ceux qui restent. Je vais continuer (à me battre, ndlr), cela n'a pas toujours été facile. Il faut rester positif. On joue le maintien on ne joue rien d'autre."

• Les coups d’arrêt : Lille et Montpellier freinés

Lille a perdu ses premiers points de la saison à domicile en concédant le nul (0-0) face à une équipe de Strasbourg ultra-défensive, vendredi en ouverture de la 13e journée de Ligue 1. Le Losc, qui avait gagné ses six précédentes rencontres dans son antre, n'a pas réussi à forcer le verrou du RCSA malgré une nette domination, notamment en première période, et de multiples occasions franches.

Une semaine après avoir martyrisé Marseille à la Mosson (3-0), Montpellier avait l'occasion de chiper à Lille la deuxième place du classement. Mais à Angers, les hommes de Michel Der Zakarian se sont fait surprendre sur un corner de Pierrick Capelle, repris au premier poteau par Romain Thomas (0-1). Dans la lumière contre l'OM, les attaquants Gaëtan Laborde et Andy Delort ont manqué d'inspiration et d'occasions pour faire trembler Ludovic Butelle, le gardien du SCO.

• Le come-back : Rami et Marseille retrouvent la victoire

Pourtant décrié, Adil Rami a donné la victoire à l’OM sur sa pelouse, face à Dijon (2-0). Solide sur le plan défensif, Adil Rami a été décisif dans les deux buts de Marseille. Si le premier a été attribué à Lucas Ocampos, tout le mérite lui revient : juste avant la pause, le défenseur a catapulté de la tête un corner de Dimitri Payet avant que l'Argentin ne pousse le ballon dans le but vide. En fin de match, il a inscrit son premier but de la saison d'une tête en pivot après un retourné acrobatique de Kevin Strootman. Une belle revanche pour le Marseillais qui offre une première victoire aux Olympiens depuis le 21 octobre.

• L’autre come-back : Memphis répond sur le terrain

A la pause de Guingamp-Lyon (2-4), les murs ont tremblé dans le vestiaire des visiteurs: "Ce n’était pas uniquement pour les réprimander, c'était aussi pour les secouer et surtout leur dire de se lâcher, de jouer, parce qu'en première mi-temps on avait le frein à main", a confessé Bruno Genesio sur Canal Plus.

Face à des Bretons sans complexe, Lyon s'est mis à rugir à l'heure de jeu grâce au remuant Memphis Depay, passeur décisif pour Houssem Aouar (62e) puis double buteur (66e, 73e) avant une nouvelle offrande, à Maxwel Cornet (83e). Vexé d’avoir été mis sur le banc à plusieurs reprises, le Néerlandais a répondu de la meilleure des façons.

• L’image : Loïc Landre façon boucher

"Je ne sais pas ce qu'il se passe dans la tête de mon défenseur, reconnait, consterné, l’entraîneur de Nîmes Bernard Blaquart. Bien sûr, j'en veux à Loïck (Landre), mais je ne le condamne pas. Après, on rate aussi pour la seconde fois un penalty. A neuf contre onze, on a joué avec nos valeurs." Nice, qui a peiné, a profité de l’expulsion de Loïck Landre sur un tacle assassin – la deuxième en première mi-temps – pour l’emporter 1-0 au stade des Costières.

France tv sport francetvsport