Nene, buteur providentiel pour Ancelotti
Nene, buteur providentiel pour Ancelotti | PATRICK KOVARIK / AFP

Paris et Lyon sous pression

Publié le , modifié le

Les Parisiens sont sous pression avant de recevoir Sochaux. Avec cinq points de retard sur le leader Montpellier, le PSG doit gagner d'autant plus que Lille, troisième, se fait pressant à deux points. Lyon est presque dans la même situation. Pour croire encore à la troisième place, l'OL doit se relancer face à Lorient. Pas évident car Sochaux et Lorient sont aussi en quête de point pour le maintien comme Ajaccio et Nancy qui s'affrontent lors de cette 33e journée.

Paris passe un test

Désormais à 5 points du leader Montpellier, Paris ne doit plus se poser de question lors de la réception de Sochaux. Sans Sissoko, suspendu, mais avec Hoarau qui fait lui son retour de suspension, le PSG doit retrouver de la confiance et de la constance dans son jeu pour éviter la fin de match à Auxerre (1-1 après avoir longtemps 1-0). Le PSG n'a gagné qu'un seul de ses cinq derniers matches de championnat: ce n'est pas un rythme de champion. Au cours de cette semaine à huis clos, à l'exception de l'entraînement de vendredi ouvert à la presse, Carlo Ancelotti a tancé ses joueurs, pas assez capables encore à son goût de "tuer un match".

Mais gare aux jeunes Sochaliens, lancé dans une opération survie, qui retrouve du jeu et de la conviction à l'image de l'attaquant Maïga. Depuis le départ du poste d'entraîneur de Mecha Bazdarevic, remplacé par Éric Hély, les Doubiens ont signé quatre succès et deux défaites en six rencontres alors qu'ils étaient donnés quasi-morts à Noël. Une rencontre qui en dira long sur la capacité des Parisiens à résister à la pression à six journées de la fin.

Lyon à la relance

Après deux défaites douloureuses, face à Marseille en finale de la Coupe de la Ligue (0-1) et à Toulouse (0-3), l'OL doit vite retrouver de l'envie, l'efficacité et du liant dans son jeu pour se relancer en championnat et aussi pour bien préparer la finale de la Coupe de France samedi prochain face à Quevilly. "Quand on a la volonté de faire bouger les choses, on peut le faire", estime l'entraîneur Rémi Garde. "Les objectifs sont encore atteignables. Si ce n'est pas motivant pour tout donner contre Lorient, c'est qu'il y a un problème." L'entraîneur lyonnais dispose en tout cas de toutes ses armes face à Lorient. Les vainqueurs de Montpellier (2-1) sont plus que jamais à la lutte pour se maintenir et rêvent d'un coup à Gerland.

Après une série positive (4 succès d'affilée entre la 18e et la 21e journée) qui lui a permis de sortir un temps de la zone de relégation, Ajaccio n'avance plus ou presque depuis sa victoire sur Marseille (1-0). Lors des cinq dernières rencontres, les Corses n'ont pris que quatre points (4 nuls et 1 défaite). Une victoire face à des Nancéens presque sauvés les sortira de la zone rouge. Tout est dit.

Mathieu Baratas