La joie d'Ibrahimovic et Menez
La joie d'Ibrahimovic et Menez | PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP

Paris de toute beauté

Publié le , modifié le

Cette fois c'est sûr, le PSG est lancé ! Samedi, Paris a enchaîné une troisième victoire de suite à Bastia 4-0 et remonte inexorablement au classement. A Furiani, Ibrahimovic a encore crevé l'écran avec deux buts et une passe décisive. Menez et Matuidi ont complété le tableau des buteurs. Après des débuts en fanfare, les Corses en sont eux à quatre défaites d'affilée.

Rennes n'y arrive pas
Dos au mur, le Stade Rennais a frôlé la victoire ce soir à Toulouse. Les Bretons menaient 2-1 avant l'égalisation du gardien du TFC Ahamada dans le temps additionnel (90e+6). Sochaux confirme lui son redressement lors de la 6e journée de L1 en battant Troyes 3-1. C'est son 2e succès de rang. Vent de folie à Le Blé où Brest a renversé la vapeur contre Valenciennes (2-1). De son côté, Lorient s'est arraché pour égaliser face à Nice 1-1 et chute à la 4e place. Enfin, Reims a battu Nancy 2-0. Les Champenois sont 5e de L1 !

Après St-Etienne, Bastia enchaînait une deuxième rencontre de prestige à Furiani. La réception de Paris était l'occasion d'un nouveau record d'affluence et d'une démonstration de force typiquement insulaire. L'ambiance promettait d'être chaude. Elle l'était dans les tribunes et sur le terrain.

Dès le coup d'envoi, les Bastiais mordaient le ballon, les mollets et même le bras de Sirigu (1e). Ce PSG "galactique" allait-il connaître ses premières grosses frayeurs ? Le Sporting n'avait pas le temps de mettre son plan à exécution que les Parisiens leur coupaient l'herbe sous le pied. Sur un coup franc de Nene, titulaire à la place de Pastore, le ballon filait au 2e poteau. Sans appréciait mal la trajectoire et laissait le ballon filer au 2e poteau ou Ibrahimovic offrait un caviar à Menez seul à cinq mètres du but. L'international français ne tremblait pas (0-1, 6e). Plaque tournante du PSG, Ibrahimovic servait un deuxième caviar d'Ibrahimovic pour Matuidi mais ce dernier ratait sa reprise devant le but de Novaes (17e). Du coup, il valait peut-être mieux effectuer le travail soi-même. Sur un nouveau centre de Nene, le Suédois tentait la "Madjer" dos au but mais sans réussite (39e). Ibrahimovic était plus adroit face au but. Dans la minute suivante, il convertissait son occasion en but après une magnifique louche de Verratti (0-2, 40e).

7e but d'Ibrahimovic

Fort d'une marge intéressante, le PSG se contentait de gérer son match en père de famille. La tête dans le seau, le Sporting n'avait plus grand-chose à proposer hormis quelques provocations et des coups francs. En première mi-temps, un superbe coup franc de Khazri avait ainsi été détourné du poing par Sirigu (31e). C'est tout logiquement que Paris ajoutait un troisième but par l'infatigable Blaise Matuidi avec Nene à la passe (0-3, 75e). Aux yeux de Carlo Ancelotti, le Brésilien marquait des points dans son duel interne face à Pastore. Après une feinte, il lançait son compère Ibrahimovic en profondeur. Cadeau et 7e but du Suédois Zlatan cette saison (0-4, 90e). Mais où va-t-il s'arrêter ? Vingtième défense de L1, Bastia confirmait lui ses stats de plus mauvaise défense du championnat. Le SCB, qui a failli réduire le score par Maoulida (87e), est simplement tombé sur le PSG au plus mauvais moment. Ça risque d'être le cas pour de nombreuses équipes si les Parisiens et "Ibra" continuent sur ce rythme...

Réactions

Frédéric Hantz (entraîneur de Bastia): "Je suis déçu pour les joueurs mais si je devais rejouer le match, je referais les mêmes choix tactiques. Le premier but met par terre notre stratégie mais pour autant les joueurs sont restés très lucides sur les 45 premières minutes. Par moment on a fait jeu égal mais il y a beaucoup de choses contre nous en ce moment".

Sylvain Armand (défenseur du PSG): "On était venu pour prendre trois points, on ne voulait pas tomber dans le panneau. Décontractés par le premier but ? Mais on n'était pas contracté du tout. On a réussi à se mettre à l'abri avant la pause. Le groupe fonctionne ensemble, ce soir on a fait tourner et c'est bien".

Zlatan Ibrahimovic (attaquant du Paris SG): "4-0, ce n'est pas facile. On a dit la même chose après Kiev (4-1 mardi en Ligue des champions, ndlr), que c'était facile, mais ça ne l'est pas. Il faut aller sur le terrain et faire le travail. On a joué contre un bon adversaire, on peut entendre les supporters, ce n'est pas facile. Mais aujourd'hui on a gagné et on a marqué 4 buts. Je joue de mieux en mieux. Contre Kiev j'étais un peu fatigué. J'essaie de faire mieux à chaque fois, et quand l'équipe est bien je suis bien. Match après match c'est de mieux en mieux".