Nene, buteur providentiel pour Ancelotti
Nene, buteur providentiel pour Ancelotti | PATRICK KOVARIK / AFP

Paris convainc, Montpellier aussi

Publié le , modifié le

Le PSG version Ancelotti a réussi ses débuts 2012 en Ligue 1 en battant Toulouse 3 à 1 grâce à des buts de Nene et Pastore. Montpellier reste au contact à trois points grâce à un but d'Olivier Giroud qui a offert un précieux succès sur Lyon (1-0). Distancés, Marseille et Lille tenteront de recoller au classement dimanche. Rennes et Saint-Etienne s'installent dans le haut du classement. En queue, c'est la bousculade: huit équipes se tiennent en quatre points.

L'entraîneur: première réussie pour Ancelotti

Carlo Ancelotti (entraîneur du Paris SG, au  micro d'Orange Sport): "C'était important de gagner, important pour moi parce  que c'était ma première fois au Parc des Princes, je suis très content. Toute  l'équipe était concentrée et a défendu ensemble."

Après des débuts poussifs en Coupe de France chez un adversaire de CFA2, le PSG version Carlo Ancelotti a davantage convaincu. Pour cette première au Parc en 2012, le leader avait la pression. Cela n'a pas empêché Ancelotti de créer une petite surprise en alignant Ménez en pointe à la place de Gameiro (raison médicale). Un  système qui a d'abord semblé davantage encombrer le milieu parisien que  déstabiliser les Toulousains.S’il fallait attendre 20 minutes pour assister à la première frappe parisienne de Nene, l’attaquant brésilien Nene, aidé involontairement par un défenseur toulousain, a libéré son équipe (38e).

Le collectif parisien s’est beaucoup mieux exprimé sur le but de Javier Pastore après un joli travail de Jérémy Menez (56e). Le premier du meneur argentin depuis 625 minutes. Très inspiré, Nene a parachevé la victoire parisienne (68e). Braaten a réduit l'écart pour Toulouse (89e). Réaliste en première période, Paris a régalé le Parc en seconde. Ravi de la prestation de son équipe, Ancelotti espère néanmoins encore un renfort en attaque si "nous en avons la possibilité", a-t-il précisé sans dire les nouvelles pistes du club.

Les joueurs: Giroud in, Gourcuff out

René Girard (entraîneur de  Montpellier):"On a réussi un match plein avec une super entame et on ne les a  pas lâchés jusqu'au bout. On est dans le  bon wagon, on a montré un esprit de conquérants".

Dans le match au sommet de la journée, Montpellier (2e) a pris très vite le dessus sur une équipe lyonnaise (4e), amoindrie par les absences de 12 joueurs dont Gourcuff. Logiquement, les Héraultais ont ouvert la marque par l’inévitable Olivier Giroud. Auteur de son 14e but, le meilleur buteur de L1 a pris de vitesse la charnière centrale lyonnaise avant de tromper Hugo Lloris d’une frappe croisée du droit. Suffisant pour la première victoire de Montpellier face à Lyon à la Mosson depuis dix ans. Giroud, auteur de 50% des buts de son équipe, continue de briller et Montpellier est plus que jamais en course pour le titre. L'OL paie ses trois matches en sept jours, et notamment la débauche  d'énergie à dix contre onze face à Lille en Coupe de la Ligue mercredi (2-1), et perd du terrain au classement.

Le fait: la course au maintien se corse

Olivier Pantaloni (entraîneur d'Ajaccio):  "L'équipe a mûri depuis un mois. L'espoir s'agrandit mais le championnat est  encore long".

La course au titre se décante journée après journée. En revanche, la course au maintien s'annonce terrible. Quatre points séparent désormais Evian-Thonon, douzième avec 22 points, et Ajaccio, dernier avec 18 points. Et les clubs ne sont pas dans les mêmes dynamiques. D'un côté, Ajaccio enchaine un troisième succès de rang face à Auxerre. Tout s'est joué en première mi-temps: un but auxerrois, Dennis Oliech (13e), puis une expulsion, Antony Le Tallec (20e), deux buts corses, Eduardo (23e) et de Diawara (33e) et deux expulsions Samuel Bouhours après deux jaunes (18e et 39e) et Arnaud Maire (43e). Dijon a aussi inversé une mauvaise tendance (voir Le match).

En revanche, Caen, battu par Rennes (0-2) et sans victoire depuis 7 matches (5 défaites et 2 nuls), Sochaux, qui a connu sa quatrième défaite de suite à Saint-Etienne (0-1), continuent de couler. Auteurs de mauvais début de rencontre, Nice et Valenciennes chutent respectivement à Brest (Ben Basat,5e) et à Bordeaux (Jussiê, 7e, Maurice-Bellay, 12e). Dans le duel des "synthétiques" entre Nancy et Lorient, aucun vainqueur: les locaux ont eu leur mi-temps -1-0 gràce à Moukandjo (14e) à la pause, les visiteurs ont dominé la suite en menant 2 à 1 grâce à Coutadeur et Cambell (81e) avant l'égalisation de Sané (84e).

Le match: Dijon retrouve la lumière

Faute de lumière, les retrouvailles entre anciens pensionnaires de Ligue 2 ont mis du temps à démarrer. Les débuts de Pablo Correa sur le banc d’Evian-Thonon ont été bien plus difficiles que ceux d’Ancelotti: la blessure d’Olivier Sorlin conjuguée au carton rouge de son remplaçant Eric Tie Bi (19e) a réduit à dix son équipe qui a encaissé un but de Benjamin Corgnet avant la pause (42e), son huitième de la saison, juste avant la pause. Le doublé de Brice Jovial (49e et 46e) a enterré les derniers espoirs de Correa malgré la réduction du score par Yannick Sagbo (76e). Après quatre matches sans victoire, Dijon fait une des belles opérations de la soirée.

Le chiffre (1): 500e but

L'année 2012 a bien commencé puisque le Colombien de Rennes Victor Hugo Montano (66e) a inscrit le 500e but de la saison de Ligue 1 lors de la victoire 2 à 0 de Rennes à Caen. L'an passé, il avait fallu attendre la 22e journée. Preuve que le championnat de France a des arguments offensifs. En tout cas, ce but associé à celui de Jirès Kembo (22e) permet aux Bretons de revenir à hauteur de Lyon.

Le chiffre (2): 17 ans

Le coach stéphanois Christophe Galtier a voulu le protéger et n'inscrivant pas son nom sur le maillot. Il a 17 ans et de solides mensurations (1,87 pour 85 kg), il est défenseur central. Kurt Zouma s’est offert son premier but en Ligue 1 à la 77e minute et permet à Saint-Etienne de battre sur le fil Sochaux. Les Verts sont bien installés dans le haut du classement.

Mathieu Baratas