Dembele Rennes Nantes
Ousmane Dembele la nouvelle star de Rennes | PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Ousmane Dembele s'éclate et Rennes s'envole

Publié le , modifié le

Annoncé depuis quelques mois comme une future star, Ousmane Dembele a confirmé dimanche tout le bien que les grands clubs européens pensent de lui. Auteur d'un doublé, l'attaquant rennais a été le principal artisan du succès de son équipe dans le derby face à Nantes. Les Rennais se sont imposés 4-1 dans ce match décalé de la 29e journée et grimpent au 4e rang, juste devancés à la différence de buts par Nice, 3e.

Le Rennes de Courbis avait pris pour habitude de s'imposer en toute fin de match. Cette fois les Bretons s'y sont pris très tôt. 58 secondes seulement pour voir Ousmane Dembele marquer d'un pointu en pleine lucarne un ballon mal renvoyé par la défense nantaise. Le derby breton avait choisi son camp et son homme du match. Pendant une bonne mi-temps la pépite rennaise a régalé le Roazhon Park par son culot et sa vitesse, faisant oublier que Yoann Gourcuff était titulaire pour la première fois à domicile. Il y a eu ce premier but et tant de situations chaudes.

Dembele répond présent

S'il a eu quelques maladresses devant Riou (8e, 42e), Dembele a aussi su régler la mire. Alors que Grosicki, couvert par Cana, avait déjà mis KO le FCN, son coup franc a pris toute la défense nantaise à défaut (24e). Le cauchemar des Canaris et de Cana s'est poursuivi jusqu'au bout de la première période quand, lancé par Sio, Dembele est parti en contre de la ligne médiane. Le jeune rennais, 18 ans, a crocheté très facilement Cana qui accuse vraiment le poids des années et a trompé Riou une quatrième fois (4-0, 45e). 

Nantes limite la casse

Michel Der Zakarian bouillait sur son banc après la mauvaise prestation de ses joueurs. Heureusement pour lui les Canaris allaient reprendre quelques couleurs après la pause. Maladroit sur un coup franc très bien placé à la 30e minute, Adryan était cette fois réaliste au point de penalty après un bon travail de Thomasson au centre (4-1, 60e). Rennes se compliquait un peu la tâche avec l'exclusion de Giovanni Sio (deux cartons jaunes) mais son avance était telle que plus rien ne pouvait arriver. Même le poteau était avec les Bretons sur une belle tête de Bammou (77e). En toute fin de match, Bedoya butait lui sur Costil (90e+1).

Courbis a aimé une mi-temps

Quelle sale semaine pour Nantes, éliminé de la Coupe à Sochaux en milieu de semaine (3-2, a.p.) ! Rien n'est toutefois perdu en L1 avec un match en retard à disputer mercredi prochain à Bastia. Quant à Rennes, si Dembele rime avec régularité, l'Europe sera plus que jamais un objectif réalisable. "Sans être maniaque et mécontent, on tient plutôt notre mi-temps de référence, parce que, la deuxième mi-temps, on la perd 1-0, a expliqué le coach rennais Rolland Courbis. Et Dieu sait que ce n'est pas qu'on avait envie de se déconcentrer puisque ce championnat est tellement fou qu'on peut penser qu'une place peut se jouer au goal-average."