Florian Thauvin
Le joueur marseillais Florian Thauvin | MAXPPP - GUILLAUME RUOPPOLO

OM : Thauvin vise l'équipe de France

Publié le , modifié le

Florian Thauvin, buteur avec Marseille mercredi face à Naples (défaite 3-2) pour sa première titularisation en Ligue des champions, se sent "de mieux en mieux" à la veille de recevoir la lanterne rouge Sochaux pour la 13e journée de Ligue 1 et confie que l'équipe de France représente un "réel objectif".

Marseille n'a pas démérité contre Naples mais n'a pu éviter une 4e défaite en autant de journées. Comment vivez-vous ce parcours difficile ?
FLORIAN THAUVIN : "C'est toujours compliqué d'enchaîner les défaites. On aurait bien aimé repartir avec quelque chose. On a montré de belles choses mais une nouvelle fois ça n'a pas payé. Mais je suis content de voir que l'équipe a bien réagi".
   
Vous avez fait un bon match et vous avez égalisé. Êtes-vous rassuré sur votre état de forme ?
F.T: "C'était ma première titularisation en Ligue des champions. J'ai réellement pu voir que c'était le haut niveau. On a aussi pu voir que les erreurs se paient cash. Pour juger si j'ai le niveau, il me faut plusieurs  matches. J'étais très en retard, je vois qu'en enchaînant les matches je me sens de mieux en mieux. Je vais devoir enchaîner les matchs pour hausser mon niveau de jeu. Je pense pouvoir encore beaucoup apporter à l'équipe, être plus décisif, plus efficace".
   
Qu'est-ce qui manque à l'OM pour l'emporter face à ces équipes ?
F.T: "Il suffit d'abord de regarder la poule, avec trois gros clubs européens. Il nous a manqué de l'expérience. Sur ces rencontres on a pensé que l'adversaire était à notre portée et à la fin on perd".
   
Avec vos performances actuelles, pensez-vous faire taire vos détracteurs ?
F.T: "Faire taire les détracteurs, ce n'est pas forcément un objectif pour moi. Après ce qui s'est passé, les détracteurs je passe au delà. Mais le plus dur reste à venir. Le coach m'a donné plusieurs chances. J'ai un peu raté mes débuts. Je pense lui avoir montré qu'il pouvait compter sur moi, mais l'important reste à venir".
   
Certes vous avez interrompu une série de 5 défaites en obtenant le nul à Rennes, mais que vous manque-t-il pour gagner ?
F.T: "On a déjà corrigé pas mal de détails par rapport à toutes ces défaites. Il nous manque un brin de chance pour faire la différence. Contre Reims (défaite 3-2) on prend des buts sur des ballons contrés puis on revient et finalement on prend un 3e but. Il nous manque de la chance et avec le travail ça paie toujours, donc la chance tournera. On a pris du retard (sur le leader) mais on est en novembre, il reste beaucoup de matches et on va remonter. Je pense que cette équipe a les ressources pour remonter au classement. On va se remettre dedans à commencer par ce week-end, mais je pense réellement qu'il y a quelque chose à faire".
   
Et votre sentiment sur Lille (son ancien club, ndlr), actuellement 2e ?
F.T: "Tant mieux pour eux s'ils font de bons résultats".
   
Et l'équipe de France et la Coupe du monde, vous y pensez ?
F.T: "Bien sûr que c'est un objectif pour moi. Je suis sélectionné avec les Espoirs et je suis très heureux d'y aller. Je suis un jeune joueur, il faut que je fasse de bonnes performances avec les Espoirs et avec mon club mais c'est un réel objectif pour moi. (Face à l'Ukraine), je pense que cela aurait été un peu tôt, je n'ai pas encore enchaîné assez de matches de haute qualité, cela aurait été un peu prématuré".
   
    Propos recueillis en conférence de presse

AFP