OM: Rien n'est encore fait pour Bielsa

OM: Rien n'est encore fait pour Bielsa

Publié le , modifié le

"Il n'y a absolument rien de fait" concernant l'arrivée de l'Argentin Marcelo Bielsa au poste d'entraîneur de l'OM, a déclaré l'entraîneur actuel et directeur sportif José Anigo. Il a tout de même reconnu que "des contacts ont été pris" en conférence de presse, confirmant ainsi les discussions avec l'ancien entraîneur de l'Athletic Bilbao. Par ailleurs, l'ancien Minot a laissé planer le doute sur son avenir dans le club provençal.

"Tout le monde parle de Bielsa, pour moi il n'y a absolument rien de fait, même si des contacts ont été pris." S'il reconnaît des discussions avec le technicien argentin, présent depuis quelques jours à Marseille, José Anigo émet des réserves sur l'identité du futur entraîneur de l'OM. "Des contacts ont été pris avec d'autres entraîneurs, il n'y a pas que lui,  il y a des discussions ouvertes (...) il y a d'autres entraîneurs en  concurrence. L'OM a besoin d'un bon entraîneur, d'un grand entraîneur et il  l'aura certainement." Nommé coach suite au renvoi d'Elie Baup début décembre, celui qui porte également la casquette de directeur sportif quittera ce poste à l'issue de la saison. Et s'est agacé des questions concernant son avenir dans la cité phocéenne. 

"Ce que j'ai envie de faire, c'est très personnel, je n'ai aucune raison de  l'expliquer aujourd'hui (...). Je trouve idiot de faire autant de bordel autour de moi, le plus important  ça reste l'institution OM. Ce que je ferai je le sais, ma famille le sait  depuis longtemps. Dans ma vie tout a été bousculé, plus rien ne sera pareil.  Personnellement, je sais aujourd'hui que j'aime ce club. Y serai-je encore demain ? J'en sais rien. Mon président le sait-il ? Non. Il n'y a que moi et ma  famille." La perte de son fils Adrien, assassiné en septembre, l'a beaucoup touché.

Tout comme les sifflets et appels à démission du Vélodrome lors du dernier match contre Ajaccio (3-1) : "Etait-ce le bon moment pour moi ? Je ne veux pas dire aujourd'hui que j'ai  fait une connerie, mais il y a une forme d'ingratitude", explique Anigo à propos de sa prise de pouvoir sur le banc marseillais. "Je n'ai pas gagné plus d'argent, je n'ai absolument rien revendiqué, je l'ai fait pour mon club. Je l'ai fait en pensant que c'était une bonne chose pour le club, mais je me suis trompé." La morosité a gagné l'ensemble du club olympien. L'arrivée d'un nouvel entraîneur casserait cette spirale négative et permettrait de basculer sur la saison suivante. Marcelo Bielsa devrait donner sa réponse ce week-end aux dirigeants marseillais. 

Jerome Carrere