nicolas nkoulou om
Nicolas Nkoulou, le défenseur central de l'Olympique de Marseille. | NICOLAS TUCAT / AFP

OM-PSG : Nicolas Nkoulou a "envie de faire péter ce verrou"

Publié le , modifié le

Le défenseur de Marseille Nicolas Nkoulou a clamé vendredi avoir "envie de faire péter" le "verrou" des "invincibles" du Paris SG, avant le grand choc de la 25e journée de Ligue 1 dimanche (21h00).

Peut-on miser sur une victoire de l'OM ?
Nicolas Nkoulou : "Sur un match, tout est possible. On va le jouer avec beaucoup de détermination et j'espère qu'on va briser le signe à domicile (neuf matches de L1 sans victoire au Vélodrome, ndlr)."

Quelles sont les raisons d'y croire ?
N.N. : "C'est important d'avoir autant de joueurs disponibles. Quelques semaines auparavant, on manquait de joueurs. Le moral est au beau fixe. Vous savez ce que signifie un clasico, pas besoin de se surmotiver."
   
N'avez-vous pas peur de prendre une correction ?
N.N. : "Non, aucune crainte. On joue au foot pour de tels matches. En face, il y a une super belle équipe, qui est la plus forte, il faut le dire, mais on va essayer de résister, de leur poser des problèmes, et puis on est chez nous. C'est au contraire un super challenge, on sait qu'ils sont invincibles, ça nous donne encore plus envie de faire péter ce verrou."
    
Les 32 points d'écart au classement n'enlèvent-ils pas de saveur ?
N.N. : "Non, ça reste un clasico. Sinon, vous (les journalistes, ndlr) ne seriez pas si nombreux. C'est vrai que notre saison n'est pas au niveau qu'on  attendait, mais ce n'est pas mort: ce match nous permettra peut-être de  basculer du côté positif."
   
Ce gouffre au classement n'est-il pas décourageant ?
N.N. : "Je le vis mal, on a toujours envie d'être premier. On part un peu avec la jambe amputée, mais ce n'est pas décourageant. Simplement, on n'a pas les mêmes politiques. Paris, c'est l'Eldorado, Marseille, pas les mêmes capacités, mais Marseille reste Marseille par son histoire."
   
Avez-vous un message à transmettre au public ?
N.N. : "Le 12e homme a toujours été important chez nous. Je ne leur passerai pas un message. Malgré notre série sans gagner (à domicile), ils ont toujours été là. Si j'avais le pouvoir de faire gagner mon équipe, je leur promettrais la victoire. Ils nous donnent, on doit leur donner aussi, on a ce petit pincement de ne pas l'avoir fait, mais ça va très vite, il suffit de gagner ce match et cela deviendra plus facile."

AFP