Antoine Kombouaré et Didier Deschamps
Antoine Kombouaré et Didier Deschamps, le match dans le match | AFP

OM-PSG: Deschamps devant Kombouaré

Publié le , modifié le

Didier Deschamps et Antoine Kombouaré ne sont pas seulement les entraîneurs respectifs de l'Olympique de Marseille et du Paris-Saint-Germain. Les deux hommes ont également évolué comme joueurs avec leur club actuel. Ils se sont même affrontés à huit reprises sur la pelouse et cinq fois sur le banc de touche. L'avantage va clairement à l'ancien capitaine de l'équipe de France.

La rivalité entre Marseille et Paris va connaître un nouvel épisode dimanche à 21h avec le premier "clasico" de la saison entre les deux clubs les plus médiatiques de France. Mais le duel ne concernera pas que la pelouse et le match entre une équipe phocéenne mal en point(s) et un leader parisien surpris par Nancy dimanche (0-1). Il mettra aux prises deux techniciens français respectés mais dans la tourmente, pour des raisons différentes (Deschamps à cause des résultats très moyens de l'OM depuis le mois d'août, Kombouaré parce que le directeur sportif Leonardo n'a jamais caché qu'il cherchait à faire venir un entraîneur de renom dans la capitale).

Formés tous deux au FC Nantes dans les années 80, "DD" et "Tonio" se connaissent depuis longtemps malgré leur cinq ans d'écart. Après avoir évolué ensemble sous le maillot des Canaris à la fin des eighties, le Basque et le Kanak ont pris des directions opposées, Marseille pour le premier, Paris –via Toulon, quelques mois- pour le second. Fidèles et dévoués, les deux joueurs vont passer quelques belles saisons sous le maillot blanc ou affûblés de la tunique bleue et rouge.

Une seule victoire pour Kombouaré

Du 8 février 1991 au 15 janvier 1994, huit confrontations vont opposer les Olympiens aux Parisiens et les deux joueurs vont prendre part à la majeure partie d'entre elles. Durant ces années de domination marseillaise, jamais le PSG de Kombouaré ne battra l'OM. Certaines défaites franciliennes feront même très mal au défenseur kanak, comme celle du 20 décembre 1992 lorsque "la guerre" avait été déclarée par Artur Jorge et bien utilisée par Bernard Tapie pour motiver ses troupes (0-1, but de Allen Boksic), ou encore celle du 29 mai 1993 (3-1) lorsque les stars de l'OM avaient régalé le Vélodrome, trois jours après le sacre européen de Munich.

En fait, durant cette période du début des années 90, époque dorée pour le football français sur la scène continentale, Deschamps incarne la supériorité méditerranéenne tandis que Kombouaré, pas forcément titulaire à Paris, reste attaché à l'esprit "coupe" du club de la capitale qui réussira à atteindre les demi-finales européennes cinq ans de suite (de 1993 à 1997 inclus). L'OM, alors bête noire de son rival, est au top alors que le PSG monte en puissance.

Lorsque les deux entraîneurs se retrouvent face à face quelques années plus tard, toujours sous leurs couleurs respectives, l'avantage reste en faveur de "la Desche". Sur les cinq matches disputés depuis l'été 2009, Didier Deschamps en a gagné quatre: 1-0 au Vélodrome le 20 novembre 2009, 3-0 au Parc des Princes le 28 février 2010, 0-0 (5-4 aux tirs au but) le 29 juillet 2010 lors du trophée des champions, et 2-1 le 20 mars 2011. Antoine Kombouaré, lui, ne s'est imposé qu'une fois, 2-1 à domicile le 7 novembre 2010, il y a quasiment un an.

Les OM-PSG de Didier Deschamps et Antoine Kombouaré

Joueurs
8 février 1991: PSG/OM 0-1
28 avril 1991: PSG/OM 0-2 (Coupe de France)
9 août 1991: OM/PSG 0-0
18 Décembre 1991: PSG/OM 0-0
20 décembre 1992: PSG/OM 0-1
29 mai 1993: OM/PSG 3-1
15 août 1993: OM/PSG 1-0
15 Janvier 1994: PSG/OM 1-1

Entraîneurs
20 novembre 2009: OM/PSG 1-0
20 février 2010: PSG/OM 0-3
28 juillet 2010: OM/PSG 0-0 (5-4 tab, trophée des champions)
7 novembre 2010: PSG/OM 2-1
20 mars 2011: OM/PSG 2-1

Grégory Jouin @GregoryJouin