André-Pierre Gignac (OM)
L'attaquant André-Pierre Gignac | AFP

OM - Evian-TG : Marseille s'impose 1-0 grâce à Gignac

Publié le , modifié le

Grâce à un penalty d’André-Pierre Gignac, les Marseillais sont venus à bout d’Evian-Thonon-Gaillard (1-0), signant au passage leur onzième succès d’affilée au Vélodrome. Ils reprennent ainsi la deuxième place au Paris Saint-Germain.

Le refrain est connu. Cette saison, l’OM est aussi intraitable à domicile que fébrile à l’extérieur. Rien d’étonnant, donc, à ce que l’équipe de Marcelo Bielsa soit venue à bout d’Evian-Thonon-Gaillard (1-0) samedi, huit jours après s’être inclinée à Nice (2-1). La performance n’est pourtant pas anodine : jamais, depuis 1948, Marseille n’avait enchaîné onze victoires de rang au Vélodrome. La série, impressionnante, contraste avec l’apathie phocéenne en déplacement. Elle ramène surtout l’OM à sa place, la deuxième, que le PSG lui avait momentanément chipée vendredi.

La 23e journée de Ligue 1

Le classement

Mais ce statut de dauphin, à un point du leader lyonnais, qui ira à Monaco dimanche, Marseille le doit à une attaque plus performante que son ennemi parisien. Samedi, elle n’a pas fait d’étincelles. Il lui a fallu un penalty généreusement accordé à Dimitri Payet, légèrement accroché par Cédric Barbosa en début de seconde période, pour venir à bout des Haut-Savoyards. Penalty transformé, avec chance, par André-Pierre Gignac. La frappe de l’attaquant phocéen a miraculeusement filé sous le ventre de Benjamin Leroy (1-0, 48e). La 14e réalisation de Gignac en Ligue 1 a récompensé une incontestable domination olympienne en première période. Florian Thauvin pensait l’avoir concrétisée à la demi-heure de jeu. Mais il était bien hors-jeu lorsqu’il a converti un tir contré de Romain Alessandrini (27e).

Trois minutes plus tôt, les Evianais auraient pu bénéficier d’un penalty, pour un coup d’épaule litigieux de Jérémy Morel sur le remuant David Ramirez (24e). Le sursaut de l’ETG face à Toulouse (1-0) reste donc sans lendemain. Malgré une prestation courageuse, les Haut-Savoyards s’inclinent pour la cinquième fois d’affilée à l’extérieur. Ils pourraient replonger dans la zone rouge à l’issue de cette 23e journée. Qu’ils se rassurent : leur bourreau du jour ont beau côtoyer les hautes sphères du classement, ils voyagent aussi mal. Samedi prochain, l’OM ira à Rennes avec la ferme intention de regagner à l’extérieur. Après quatre mois de disette.

Gil Baudu @gbaudu