Anigo
José Anigo va quitter Marseille en fin de saison. | ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

OM: Anigo ne sera plus directeur sportif

Publié le , modifié le

Comme il l'avait laissé entendre dimanche, après la victoire sur l'OL (4-2), José Anigo ne sera plus le directeur sportif de l'OM la saison prochaine. Celui qui occupera le rôle d'entraîneur jusqu'à l'arrivée de Marcelo Bielsa a annoncé jeudi qu'il allait prochainement quitter ses fonctions. Il sera en charge du recrutement dans sud de l'Europe et en Afrique.

José Anigo va prendre du recul. Après l'officialisation de l'arrivée de Marcelo Bielsa pour deux saisons, l'entraîneur intérimaire de l'OM a parlé ouvertement de son avenir jeudi devant la presse. Mais c'est Vincent Labrune, présent à ses côtés pour l'occasion, qui a donné le ton de cet échange. "José quitte ses fonctions de directeur sportif. Il ne sera pas remplacé, ce sera une organisation différente, a-t-il déclaré depuis le centre Robert Louis-Dreyfus. Il sera en charge du recrutement sur le continent africain, et en Europe de l’Ouest. Il fera le lien entre le club et certains pays, un lien qui va nous permettre de progresser."

"Je reste salarié du club"

Après une saison compliquée, tant sur le plan sportif que personnel, Anigo a donc choisi de s'éloigner de Marseille tout en restant connecté au club dont il a commencé à porter les couleurs en 1979. Une décision qu'il a mûrement réfléchie. "J'ai commencé à développer cette éventualité de quitter Marseille cet hiver. Peu importe là où je serai, mais je ne serai plus en France, ça c'est sûr, a confié l'homme de 53 ans. Je vais travailler sur les jeunes joueurs et je reste salarié du club."

Ému lors de cette annonce, celui qui quittera prochainement ses fonctions en a profité pour régler ses comptes après les réactions suscitées par l'assassinat de son fils. "On peut ne pas m'aimer, je le comprends. C'est comme partout. Mais il y a un seuil à ne pas dépasser, un respect à avoir... C'est juste ça, a-t-il regretté. Je suis resté 25 ans dans ce club et on me doit le minimum. Ici, à Marseille, je ne l'ai pas. Les tags sur moi et ma famille, c'est inqualifiable et impardonnable (...) J'espère pouvoir m'épanouir ailleurs. En tant qu'homme, père et mari pour commencer. J'ai besoin d'évacuer plein de choses et je suis très heureux de partir loin." Une page se tourne à l'OM, Bielsa aura la lourde tâche d'en écrire une nouvelle.

Yohan Roblin @yohanroblin