Romain Alessandrini
Le néo-marseillais Romain Alessandrini | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

OM: Alessandrini, première recrue

Publié le , modifié le

L'été dernier, les dirigeants de l'Olympique de Marseille, désireux de recruter Romain Alessandrini, s'étaient heurtés à l'exigence de leurs homologues rennais. Un an plus tard, ces derniers ont accepté une offre du club provençal comprise entre quatre et cinq millions pour leur milieu de terrain. L'international français de 25 ans a signé pour quatre ans à l'OM.

La persévérance de l'OM a fini par payer. L'été dernier, le club du président Labrune désirait ardemment Romain Alessandrini. Mais les dirigeants du Stade Rennais ne voulaient pas entendre parler d'un départ de leur milieu de terrain, appelé en équipe de France fin janvier 2013. Malgré plusieurs offres en provenance de la Commanderie et l'envie de son joueur de rejoindre les Ciel et Blanc, le président Frédéric de Saint-Sernin était resté ferme. Un an plus tard, son successeur René Ruello a cédé. Contre cinq millions d'euros, le joueur arrivé à Rennes en 2012 prend la direction de sa ville natale. Son contrat de quatre ans tout juste paraphé, l'ex-gueugnonnais a pris part à son premier entraînement sous ses nouvelles couleurs. "Je remercie le club, le président et le coach qui ont fait que j'aie pu venir ici, a déclaré le néo-olympien sur le site officiel de l'OM. L'an dernier ça ne s'était pas fait." De son côté, Vincent Labrune s'est dit très heureux d'accueillir le joueur. "J'espère répondre présent et rendre la confiance que l'on m'a donné", a réagi Alessandrini.

Alessandrini: "J'ai faim et j'ai les dents longues"

Blessé au genou en février 2013, déçu de ne pas pouvoir rejoindre les rangs du champion de France 2010, pris en grippe par les supporters rennais pour avoir manifesté ses envies de départ puis revenu à son meilleur niveau en fin de saison, Romain Alessandrini a connu des hauts et des bas. "Mais je suis revenu en forme et je n'ai plus de douleur au genou", affirme-t-il. Aux portes d'une première sélection en équipe de France avant sa blessure - il avait été convoqué pour affronter l'Allemagne sans entrer en jeu - l'homme révélé à Clermont en Ligue 2 estime franchir un pallier en signant pour le club des Bouches-du-Rhône. "L'OM est un très grand club. J'espère que l'on aura de grands objectifs. Rennes était déjà un bon club mais là ce sera autre chose, un autre environnement." Une chose est sûre, Romain Alessandrini, auteur de 6 buts et 5 passes décisives en Ligue 1 cette saison, est prêt à faire mal sous le maillot de son équipe de coeur. "J'ai faim, j'ai les dents longues et je vais tout donner pour ce club."

Jerome Carrere