Lacombe et Aulas
Bernard Lacombe, manager de l'OL (à gauche), et le président du club Jean-Michel Aulas (à droite) | PHILIPPE MERLE / AFP

OL Groupe : 137 millions d'euros de pertes sur cinq ans

Publié le , modifié le

OL Groupe, la holding qui chapeaute l'Olympique lyonnais, a essuyé sur son exercice clos fin juin sa cinquième perte nette d'affilée, qui porte l'ardoise cumulée du club de football à 137 millions d'euros depuis cinq ans.

Selon un communiqué diffusé mardi soir, le résultat net de l'actuel sixième du championnat ressort à -26,4 millions d'euros, après -20 millions au 30 juin 2013, -28 millions sur les exercices 2011-2012 et 2010-2011, et -35 millions en 2009-2010. Le dernier bénéfice remonte à l'exercice 2008-2009. Le chiffre d'affaires a baissé pour la septième année consécutive, à 120,5 millions d'euros (-12%), loin des 214 millions engrangés à fin juin 2007, et la perte opérationnelle, réduite de moitié l'an passé, s'est creusée de 51% à 24,9 millions. Et ce en dépit de la poursuite d'une "réduction drastique" des charges de personnel (24,4 millions d'euros d'économisés en deux ans) et des dotations à l'amortissement des contrats de joueurs.

Pas d'Europe cette saison..

Le septuple champion de France, dont les compétitions se limitent à l'Hexagone cette saison pour la première fois depuis 1997, n'a pas vendu tous les joueurs qu'il escomptait - trois contre sept en 2012-2013 - ce qui a pesé sur ses comptes à hauteur de 20 millions d'euros. Les attaquants Bafétimbi Gomis et Jimmy Briand, en fin de contrat, sont notamment partis en fin de saison sans compensation. La taxe à 75% sur les plus hautes rémunérations a enfin pesé sur les finances de l'OL, à hauteur de 6,3 millions d'euros. 

Seul club français en bourse

Le club se félicite de l'avancée de la construction de son futur Grand Stade dans l'agglomération lyonnaise, qui représente un investissement total de 405 millions d'euros. Il doit accueillir six matches de l'Euro-2016. C'est un des piliers de la stratégie de redressement du groupe, avec l'Academy OL, son centre de formation dont les meilleures pousses représentaient 69 millions d'euros de plus-values de cession potentielles au 30 juin. L'OL compte aussi faire son retour dans la très lucrative Ligue des Champions "le plus rapidement possible". L'action du seul club français coté en Bourse a clôturé mardi à 2,32 euros, en hausse de 0,87%. Elle en valait dix fois plus à son introduction sur le marché début 2007. Le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, présente ces résultats financiers mercredi matin à Paris.

AFP