Jean-Michel Aulas et Hubert Fournier
Hubert Fournier, l'entraîneur de l'OL, aux côtés de son président Jean-Michel Aulas | AFP - PHILIPPE DESMAZES

OL: Fournier est-il menacé ?

Publié le , modifié le

A la question de savoir si l'entraîneur Hubert Fournier pouvait-être menacé, en cas de résultat défavorable samedi contre Angers, le président de l'Olympique Lyonnais a préféré botter en touche. "Joker" a répondu Jean-Michel Aulas qui n'a plus écarté d'entraîneur en cours de saison depuis 19 ans, mais a précisé malgré tout qu'il ne restera "pas prisonnier de ses principes".

"C'est une question trop binaire. Nous pouvons perdre en signant une belle performance", a lancé Aulas au micro d'Eurosport, en ajoutant toutefois "Si je dois licencier un coach parce que c'est dans l'intérêt de mon club, je le ferais. L'affectif passe après, je suis d'abord un entrepreneur soucieux des résultats. Tout le monde peut avoir à subir une décision qui n'est pas habituelle mais qui peut sauver le club. Si les choses vont plus mal, je  ne resterais pas prisonnier de mes principes. Il est sorti des choses dans la presse, des fuites. Or si ces choses sortent, c'est qu'il n'y a pas une maîtrise totale du vestiaire".

A la remarque "vous avez soutenu et dédouané votre entraîneur jusqu'ici", le patron de l'OL a tenu à préciser: "Je n'irai pas jusque-là. Nous avons tout de même un entraîneur qui perd trois matches en une semaine et une équipe qui se délite". Cette séquence, du 20 au 27 novembre, a notamment scellé l'élimination en Ligue des champions de Lyon, qui ne sera même pas reversé en Europa League.

Aulas réfute que les joueurs aient "lâché leur entraîneur", mais selon lui "les joueurs sont inquiets": "Je les ai vus car ils voulaient être sûrs que leur président y voyait clair et que je ne défendais par Hubert Fournier par principe".

Christian Grégoire