Marcelo Bielsa OM
L'entraîneur argentin de l'OM, Marcelo Bielsa | AFP - DAMIEN MEYER

Ocampos est une nouvelle solution pour Bielsa

Publié le , modifié le

Lucas Ocampos, dernière recrue de l'OM, pourrait fêter sa première titularisation avec son nouveau club à l'occasion de la rencontre contre Reims vendredi prochain. C'est une piste que Marcelo Bielsa n'a pas écartée. Il a par ailleurs éteint la polémique qui avait éclaté entre Florian Thauvin et Dimitri Payet lors du match contre Rennes.

Il y a eu une altercation lors du match contre Rennes entre Dimitri  Payet et Florian Thauvin. Etes-vous intervenu cette semaine?
Marcelo Bielsa
: "Ce genre de choses se passe continuellement. Quand je parlais de mes  arguments pour défendre le fait de s'entraîner à huis clos, c'est en rapport avec ce type d'épisodes qui sont communs et habituels mais qui ont un écho important dans les médias. Il y a des limites à ne pas dépasser dans les relations entre personnes, cet épisode ne les a pas passées. Une autre chose  importante est que ça ne génère pas de problèmes sur le long terme et qu'il n'y ait pas de rancoeur. Après, qu'un joueur se trompe dans ses décisions ou qu'il se dispute avec d'autres, c'est normal et même souhaitable. Dans le jeu, il y a beaucoup d'excitation et des excès comme ceux-là sont très présents chez les joueurs qui sont exaltés. Le fait d'être serein est aussi important que la ferveur."

Votre nouvelle recrue Lucas Ocampos pourrait-elle être titulaire contre Reims? et y a-t-il une hiérarchie entre vos quatre joueurs de couloirs, André Ayew, Ocampos, Florian Thauvin et Romain Alessandrini?
M B
: "L'intégration se passe naturellement et normalement, physiquement il  est très bien, et il est en condition d'être titulaire même si je n'ai pas encore pris de décision le concernant. Seuls Nicolas Nkoulou et Abdelaziz Barrada sont indisponibles pour le moment. Concernant la hiérarchie, le  rendement est le paramètre principal de mes décisions, un paramètre que les antécédents viennent normalement confirmer. Les antécédents se combinent avec la réalité du moment pour me permettre de prendre les décisions."

Peut-on comparer l'ambiance au Vélodrome, où vous pourriez remporter un douzième succès consécutif vendredi, avec ce qu'on peut voir dans les stades en Argentine?
M B
: "D'une certaine manière oui, mais je n'aime pas comparer, et je n'aime pas non plus être démagogique. Toutefois ce qui se passe au Vélodrome et ce que  le stade génère comme effets se reproduit dans très peu d'autres endroits au monde."

francetv sport @francetvsport